Nouvel épisode de pollution à Paris : des mesures et conseils pour les véhicules

Voir le site Automoto

Circulation route Paris périphérique
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-03-27T08:22:00.000Z, mis à jour 2014-03-27T14:03:43.000Z

La pollution aux particules fines fait son retour en Île-de-France, et a entraîné une mesure de gratuité du stationnement résidentiel ainsi qu'une invitation à la réduction de la vitesse sur les routes.

Avec le retour au beau temps en cette fin de semaine, la pollution aux particules fines est de nouveau dans la partie, à commencer par la région Île-de-France et bien sûr Paris. Suite à l'épisode sérieux de début mars, le seuil de pollution a atteint le niveau 7 (soit 75 mg par mètre cube) ce jeudi 27 mars, tout juste sous le niveau d'alerte (80 mg/m3) et loin du pic des 13 et 14 mars (110 mg/m3). En outre, si vous êtes sur la région, vous pourrez constater le "brouillard" de pollution ("smog" pour les anglo-saxons) s'étant installé.


Mesures et conseils
Face à ce nouveau constat, la mairie de Paris a pris une mesure. Le stationnement résidentiel a été rendu gratuit ce jeudi dans toute la ville. Autre opération, la Police se chargera de détourner tant que possible les poids lourd autour de la capitale.

En parallèle, la Mairie de Paris demande aux automobilistes et motards de réduire leur vitesse, sans abaisser formellement les limitations de vitesse, hors zones urbaines à 50 km/h. En conséquence, il est conseillé de circuler à 60 km/h sur le périphérique (au lieu de 70), et 20 km/h plus lentement sur les axes limités à 90, 110 ou 130 km/h. Au mieux, il est conseillé de laisser son véhicule et d'emprunter les transports en communs, ou de pratiquer le covoiturage.

Cependant, "d'après Météo France, les conditions sont différentes de celles constatées lors de la période du 11 au 14 mars dernier" indique AirParif. Lors de ce pic, la mesure la plus importante de circulation alternée avait été mise en place pour la première fois depuis 1997.