Dans l'actualité récente

Nouvelle Alfa Romeo Giulia 2016 : la renaissance est en marche

Voir le site Automoto

Alfa Romeo Giulia 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-06-24T16:51:59.228Z, mis à jour 2015-06-27T07:04:02.465Z

Point de départ du renouveau de la marque Alfa Romeo, la berline Giulia offre de sages lignes mais des moteurs allant jusqu’à 510 chevaux pour titiller les berlines premiums allemandes.

Si la 156 était un succès incontestable grâce à son design très séduisant dans les années 1990, la remplaçante 159 ne misait que sur le physique et n’a pas survécu à la domination outrageuse des berlines teutonnes. Disparu en 2011, la voici enfin succédée par la dénommée Giulia, le premier des 3 modèles qu’Alfa Romeo lancera ces deux prochaines années pour multiplier ses ventes par 5.


De la puissance !

Mesurant 4,73 mètres de long sur une nouvelle plate-forme « Giorgio » et arborant un logo épuré, la Giulia s’attaque au segment des BMW Série 3, Audi A4 et Mercedes-Benz Classe C, mais avec un style moins conservateur que ces dernières, plus en courbes, très italien, caractérisé par sa calandre en triangle typique de la marque. Cependant, impossible de ne pas y voir quelques accents des Jaguar XE/XF dans le profil ou Maserati à l’arrière.

De Maserati justement, la berline Alfa en reprend les moteurs 3,0 litres V6 essence culminant à 510 chevaux sur la version Quadrifoglio Verde (QV) et diesel, en y ajoutant des 4 cylindres essence et diesel. Cela veut dire au passage que les 510 chevaux de la QV égalent ceux de la Mercedes-AMG C63 S, et dépassent de loin les 431 ch de la BMW M3, le tout en simple propulsion (roues arrière motrices). Et le constructeur précise un 0-100 km/h en 3,9 secondes, ça envoie !

Acier, alu et fibre de carbone

Comme la M4, la Giulia QV utilise de la fibre de carbone pour s'alléger (toit, capot), ainsi que de l'aluminium. Alfa Romeo indique également disposer d'une rapport poids/puissance sous les 3kg/ch, soit bien moins de 1.500 kg pour cette version sportive.

L’intérieur, visible seulement en images 3D en fuites, sera épuré avec des commandes centralisée sur un pavé circulaire tactile, commandant l’écran de la console centrale, le dessin respectant l’univers Alfa avec des compteurs à grande casquette et des aérateurs latéraux plus flatteurs que ceux de la 4C.

Démarrant début 2016, l’Alfa Romeo Giulia communiquera probablement ses tarifs d’ici le Salon de Francfort en septembre.

>> Voir les photos de l'Alfa Romeo Giulia

Alfa Romeo Giulia 2016