Nouvelle Lamborghini Huracán LP 610-4 : retour sur la tradition du taureau

Voir le site Automoto

Lamborghini Huracán LP 610-4, coupé sportif lancé au printemps 2014 avec moteur 5,2 litres V10 610 chevaux et poids de 1.422 kg.
Par Stéphane RENAUX|Ecrit pour TF1|2013-12-22T09:15:00.000Z, mis à jour 2013-12-22T15:22:15.000Z

Alors que la Lamborghini s'apprête à sortir son tout nouveau modèle Huracán, dévoilé en mars prochain lors du Salon de Genève, petit retour sur l'origine des noms donnés aux véhicules par le célèbre constructeur italien.

Huracán, le retour

La prochaine version de la Lamborghini, Huracán, est extrêmement attendue par les fidèles de la marque transalpine. L’origine de Huracán, la petite sœur de l’Aventador, trouve son origine du peuple maya. Il s’agit du dieu incarnant le vent, le feu et la guerre. Si ce terme signifie "ouragan" en espagnol, Huracán est, de manière traditionnelle, emprunté à l’univers de la tauromachie.

Celui-ci reprend le nom du taureau de Conte de la Patilla, ayant bataillé à la fin du XIXè siècle, en août 1879, grâce à "son caractère implacable et en restant défiant et invincible", et "connu pour son courage hors-pair et son sens de l'attaque impressionnant".

Gallardo, le prestige

Si la Huracán aura beaucoup de pression sur ses épaules lors de sa sortie, c’est parce qu’elle succède à un autre modèle réputé, la fameuse Gallardo. Cette dernière s’est écoulée à 14 022 exemplaires lors de la dernière décennie. Un véritable succès pour la Gallardo, dont le nom est une référence à cette race de taureaux de combat originaire de la région espagnole de Cadix, située en Andalousie.

Par ailleurs, il faut savoir que le taureau était le signe astrologique du fondateur de la firme italienne, Ferruccio Lamborghini (1916-1993).

Miura, Countach et Diablo, les légendes

Pour les plus anciens, Lamborghini a construit sa gloire avec trois modèles inébranlables. Il y a d’abord eu la Miura, présentée pour la première fois en 1966 et produite jusqu’au début des années 1970. Elle fût la première à être dotée d’un moteur (V12) central-arrière. Son nom venait d’un grand élevage de taureau ibérique, appartenant à la famille Don Eduardo Miura.

La Miura a ensuite été remplacée en 1974 par la Countach. Fabriquée durant seize ans (jusqu’en 1990), elle était l’un des spécimens les plus vendus il y a quarante ans. Son origine vient de l’argot de la région du Piémont, qui signifiait l’émerveillement et l’étonnement devant la splendeur de la voiture.

Puis, la Countach a laissé sa place à la Diablo, apparue en 1990. C’est elle qui a précédé la Gallardo. Bien entendu, sa racine vient du taureau. Celui-ci a été élevé par le Duc de Veragua, et a combattu en 1869 dans l’arène de Madrid, son adversaire José de Lara, surnommé "El Chicorro".

Plus de soixante ans après sa création et un demi-siècle après son passage à l’automobile, Lamborghini demeure l’une des places fortes du marché international de l’automobile.