La nouvelle Volkswagen Coccinelle s'offre 3 moteurs

Voir le site Automoto

Essai VW Coccinelle 2012 Automoto 2
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-03-21T17:54:00.000Z, mis à jour 2012-03-21T18:14:58.000Z

Lancée en avril dernier par Volkswagen, la nouvelle Coccinelle abaisse ses prix grâce à l'arrivée de trois blocs moins puissants, dont le 1.2 TSI 105 chevaux qu'Automoto a essayé.

Commercialisée en avril 2011, la nouvelle VW Coccinelle récupère enfin de plus petits moteurs, s'affichant à 16.990 euros.


Record dans la production automobile, la Cox a fait son temps, la New Beetle aussi tentant de raviver la flamme avec de belles rondeurs. Pour la troisième génération, moins de fun, la longueur augmente, mais le style reste, avec des passages de roues surdimensionnés, mais des éléments techniques repris de la Golf (plateforme, moteurs, boîte).





Retrons dans le vif du sujet, les blocs en questions arrivant sous le capot de la nouvelle Coccinelle. Le plus modeste est le moteur 1.2 TSI 105 chevaux (5,9 l/100km, 137 g/km CO2), surmonté du 1.4 TSI 160 chevaux (6,6 l/100km, 153 g/km CO2), et du déjà présent 2.0 TSI 200 ch. En diesel, la nostalgique Volkswagen s'équipe du 1.6 TDI 105 chevaux, consommant 4,5 l/100km et émettant 119 g/km de CO2.




Automoto avait déjà pris en main la version 2.0 litres TSI de 200 chevaux à sa sortie. Avec la nouvelle vague de moteurs, nous avons choisi le plus petit d'entre-eux, le 1.2 TSI délivrant 105 chevaux. Nous avons aimé la teinte extérieure appliquée sur la planche de bord (finition Vintage), une habitabilité arrière largement augmentée et surtout une conduite beaucoup plus dynamique qu'auparavant, même dans cette version 105 chevaux. Point négatif, les suspensions fermes gâchent le confort sur routes dégradées.

Alors à partir de 16.990 euros, la nouvelle Volkswagen Coccinelle va directement chercher la plus petite MINI, et donc moins habitable.