Nouvelle Volkswagen Passat 2014 : les photos, infos et vidéo de la berline "business"

Voir le site Automoto

Volkswagen Passat, huitième génération dévoilée le 3 juillet 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-07-04T15:46:00.000Z, mis à jour 2014-09-11T14:09:30.000Z

Attendue et préfigurée depuis plusieurs mois, la huitième génération de la Passat a été dévoilée jeudi soir 3 juillet, dans ses versions berline et break au design toujours aussi classique, mais aux consommations 20% plus faibles et bardée d'équipements. Le lancement est prévu le 10 juillet en Allemagne.

Evolution en douceur
Chez Volkswagen, la tradition n'est pas à la révolution. La Passat n'y déroge pas et passe à la huitième génération « B8 », très peu différente de la précédente datant de 2010, elle-même une refonte de la B6 de 2004. Esthétiquement, les modifications sont presque imperceptibles sous certains angles, comme le profil avec sa longueur identique (4,77 m), malgré un porte-à-faux avant raccourci de 7 cm, une hauteur réduite de 1,4 cm et une largeur portée à 1,83 m (+12 mm).

> Voir les photos de la Volkswagen Passat 2014

Le faciès a toutefois été largement remanié, apportant les éléments des derniers concept-cars, avec des optiques fines dans le prolongement de la calandre, le pli latéral strictement horizontal dissimulant les poignées, la malle arrière jouant davantage le haut de gamme et la filiation avec la grande sœur Phaeton. Le coffre, auparavant de 565 litres, est porté à 586 litres, et culmine à 1.152 litres une fois la banquette rabattue. Enfin, le poids serait 85 kg inférieur selon Volkswagen, soit 1.350 kg pour le modèle de base, contre 1.440 sur l'ancienne génération de Passat.


Intérieur sobre et plus zen
L'habitacle de la berline allemande rejoint la tendance du moment, à savoir une épuration par la réduction des commandes, due à l'écran tactile plus large (8 pouces maximum), et l'instrumentation totalement numérique. Les aérateurs forment une ligne horizontale (LE thème de la Passat) où trône désormais la petite horloge, la finition semblant toujours aussi exemplaire, tandis que le volant, plus avenant, forme un méplat inférieur.

L'équipement sera segmenté en trois finitions Trendline - avec de série la climatisation, détection de fatigue, frein multicollision, système multimédia avec écran 5 pouces, boîte à gants réfrigérée, et jantes 16 pouces - ainsi que Comfortline - antibrouillards, assitant de stationnement, freinage d'urgence, phares à diodes et sièges électriques - et Highline avec les jantes 17 pouces, finitions intérieures spécifiques sièges cuir/Alcantara chauffants, climatisation régulée, écran tactile 8 pouces. En sus, un pack R-Line est proposé avec bouclier avant, sellerie, volant, pédalier, et jantes spécifiques.

5 essence, 3 diesel, 1 hybride
Chez les motorisations, la seule évolution notable est l'introduction d'une variante hybride essence rechargeable - ou plug-in hybrid - embarquant le bloc thermique 1,4 litre TSI 156 ch et un autre électrique de 107 ch, la puissance combinée maximale atteignant 211 chevaux et le couple 400 Nm. Selon Volkswagen, l'autonomie électrique serait de 50 kilomètres via les batteries lithium-ion 9,9 kWh, abaissant la consommation moyenne à 1,5 l/100 km (en conditions idéales) et les émissions de CO2 à 35 g/km.

Les plus classiques moteurs essence seront les 1,4 litre TSI 122 ch/150 ch, consommant 4,9 l/100 km en moyenne théorique, et 2,0 litres TSI développant 180, 220 et 280 chevaux, seules les deux dernières configurations étant disponible de série avec la boîte auto double embrayage DSG 6/7 rapports. En diesel, le 1,6 litre 120 ch ouvre la gamme, secondé par un 2,0 litres développant 190 ch et 240 chevaux/500 Nm dans la variante biturbo. A noter, une version 4 roues motrices 4MOTION est toujours proposée sur certains modèles.

L'ouverture de commandes de cette Volkswagen Passat est programmée le 10 juillet en Allemagne, mais n'est pas indiqué pour la France. Le prix de départ devrait rester quasi inchangé, autour de 25.500 euros pour la version essence 122 ch.