Opel deviendra un constructeur premium, Chevrolet entrée de gamme

Voir le site Automoto

Photo 3 : Opel Insignia Sports Tourer OPC : break sous amphét'
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-08-11T09:40:00.000Z, mis à jour 2011-08-11T13:57:34.000Z

Allemande de souche, la marque au blitz veut suivre le chemin de Volkswagen en s'affirmant comme un concurrent plus luxueux, laissant à Chevrolet la place de généraliste.

General Motors réajuste son offre européenne, Opel devenant premium et Chevrolet un généraliste à prix compétitifs.



En programmant un futur différent pour sa branche européenne, General Motors, redevenu n°1 mondial de l'automobile cette année, a fermé toutes les rumeurs de vente de la marque Opel. Dans le même temps, veut mieux la différencier de Chevrolet, en leur donnant chacune un rôle bien déterminé.




Cela s'était senti depuis quelques années, la progression sensible de la qualité de fabrication des derniers modèles a initié la marche vers une segmentation plus luxe. Le directeur du marketing, Joel Ewanick, a pour objectif de "combattre Volkswagen sur ces propres terres". Justement, l'Opel Astra a fait un bond notoire pour aller chercher la Golf, et l'Opel Insignia figure une belle alternative à la Passat. Les ventes 2010 ont tout juste dépassé 1 million d'unités, et resteront à ce niveau d'ici 5 ans.




Opel montant en gamme, la marque Chevrolet peut s'octroyer le marché généraliste, avec des prix les plus compétitifs possibles. Réintroduites en Europe en 2005, les américaines seront selon Ewanick une marque "d'entrée de gamme en Europe". Les objectifs sont d'1 million d'unités d'ici 2016 (Russie et ex-URSS compris), contre 200.000 environ en 2010, avec un projet d'usine locale.

Résumé : Opel devra faire ses marques progressivement, pour devenir encore plus rentable, et Chevrolet tient un vrai challenge.