Opel Insignia Sports Tourer OPC : le break hautes performances

Voir le site Automoto

Photo 1 : Opel Insignia Sports Tourer OPC : break sous amphét'
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-05-22T14:29:00.000Z, mis à jour 2009-05-22T14:29:00.000Z

Le break Insignia Sports Tourer badgé OPC, se pare d'une ligne agressive de circonstance. Comptant 325 ch, il a été testé sur le circuit du Nurburgring et sera bientôt commercialisé.

Opel nourrit de grandes ambitions pour son blason OPC, et ne cache pas son intention d'en faire une référence dans le domaine de la préparation constructeur, au moins sur le plan de la fiabilité. La firme axe ainsi sa communication sur les nombreux tests accomplis par sa nouvelle protégée, l'Insignia Sports Tourer OPC, sur le circuit que l'on surnomme ''l'enfer vert''. Après quelques 10.000 km parcourus à rythme soutenu sur le tracé allemand, le break semble fin prêt à affronter sa concurrence sans craindre la panne.




487 tours du ''Ring''

Outre sa belle performance - avaler 487 fois les 20,8 kilomètres de la boucle Nord du Nürburgring sans problème mécanique - l'Opel Insignia Sports Tourer OPC brille par sa vélocité. Elle embarque un moteur V6 Turbo 2.8l emprunté à la version Cosmo Pack, passant de 260 ch à 325 ch grâce notamment à un échappement retravaillé. Le gain de puissance de 25%, tout de même, est à saluer.

Sur le papier, le break exécute le 0 à 100 km/h en 6,3 secondes et affiche une vitesse maximale de 250 km/h. Hélas, le constructeur n'a pas évoqué la performance au tour de son break sportif sur le ''Ring''. Une mesure qui fait pourtant office de référence sur le segment des sportives.


Un châssis rigoureusement optimisé

Côté comportement, il faudra s'attendre à du sérieux, l'Opel adoptant un châssis FlexRide à amortissement piloté, une transmission Adaptive 4x4 avec un différentiel à glissement limité électronique (eLSD) mais aussi des freins spécialement conçus par Brembo. L'Insignia Sports Tourer OPC change également d'essieu avant, pour adopter un train ''hautes performances'' baptisé HiPerStrut. Enfin, l’assiette du châssis a été abaissée de 10 mm.

Pour autant, le break marqué du blitz ne perd rien de son intérêt familial puisqu'il offre toujours une capacité de chargement de 1530 litres et un habitacle spacieux et plutôt raffiné. L'Audi S4 Avant n'est décidément plus tranquille sur son segment.