Opel Meriva 2010 : des portières vraiment pratiques ?

Voir le site Automoto

Photo 3 : MERIVA NOUVEAU - 2010
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2010-11-03T08:53:00.000Z, mis à jour 2010-11-03T08:53:00.000Z

Ce qui démarque l'Opel Meriva de ses concurrents, ce sont ses portières antagonistes ! Les portes arrière s'ouvrent en effet à l'envers. Mais est-ce vraiment pratique ? A qui s'adresse ce modèle ?

Les portières antagonistes du nouvel Opel Meriva sont-elles vraiment pratiques ?


Ces portières inversées facilitent vraiment l'accès à bord. Un vrai point fort pour les familles avec enfants en bas âge. Elles permettent d'attacher les bébés dans de meilleures conditions. Une astuce qui n'a rien de révolutionnaire mais qui pourrait finalement avoir son poids dans la décision finale de l'acheteur.



Si ces portières devraient séduire les jeunes familles, son surnom devrait en effrayer plus d'un : on appelle ça des portières... suicide. Pourquoi ? Parce que ce système était très utilisé dans les années 30/40 et que ces portières antagonistes avaient tendance à s'ouvrir avec la vitesse, la faute à une fiabilité contestable. Les passagers à l'arrière pouvaient donc chuter et les suicidaires... se suicider.



Les futurs acheteurs pourront se vanter d'avoir des portières très « Rolls Royce» ! Ce système est en effet très utilisé par la marque de luxe. Mais rassurez-vous, nous ne sommes pas dans la même gamme de prix puisque l'Opel Meriva débute à 15.400 euros pour atteindre les 23.500 euros.


Avec ses portières originales, l'Opel Meriva essaye doit maintenant convaincre et faire son trou entre le Citroën C3 Picasso et le Renault Scénic.