Oui, il y aura bien des Maserati hybrides. Mais quand ?

Voir le site Automoto

Maserati GranTurismo et GranCabrio MC Centennial Edition, séries spéciales lancées en juillet 2014
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-01-31T11:11:01.749Z, mis à jour 2016-01-31T11:18:33.896Z

Conscient que le marché automobile a évolué, notamment en ce qui concerne la réduction des émissions en CO2, le constructeur italien n'a pas fermé la porte sur le mélange de l'électrique au thermique d'ici 2020.

Avec Aston Martin, notamment, Maserati est aujourd'hui l'un des derniers défenseurs du bon vieux moteur atmosphérique, sans artifice et transpirant la pureté sportive. Mais malheureusement pour le constructeur au trident, le marché automobile a changé, les motorisations hybrides sont légion et il va falloir s'adapter.

Ne pas sacrifier la puissance !

« Il y a une demande de la part des consommateurs de certains pays et des gouvernements occidentaux pour ce type de véhicules », a constaté Giulio Pastore, le directeur général de Maserati Europe, dans une interview accordée à nos confrères britanniques d'Autocar. Avant d'ajouter : « ce que je peux dire, c'est que nous allons seulement électrifier nos voitures si cela peut être réalisé sans sacrifier la performance. Si ce n'est pas le cas, nous le ferons pas ».


Une réaction qui prouve que ce basculement vers le « plung-in hybrid » ne passe pas auprès du constructeur. En 2013, Harald Wester, le patron de la marque transalpine, avait déjà fait parler la poudre en déclarant que « les voitures électriques étaient un non-sens ». Pourtant, le prochain SUV de la firme italienne, le Levante, tout comme ses frères et sœurs Quattroporte, GranTurismo, GranCabrio et Ghibli y passeront d'ici 2020.

Insolite : Kylie Minogue en mode car-wash avec la Maserati Ghibli


« La fin d'une époque » diront les puristes.

Essai : la Maserati Granturismo (Automoto - juillet 2008)