Ouverture des états généraux : Chatel souhaite un "nouveau pacte"

Voir le site Automoto

Luc Chatel est l'invité de Christophe Barbier
Par Bertrand QUERNE|Ecrit pour TF1|2009-01-20T10:26:00.000Z, mis à jour 2009-01-20T10:26:00.000Z

Le secrétaire d'Etat à l'Industrie Luc Chatel a invité mardi les "acteurs" de l'automobile à "sceller un nouveau pacte" et appelé à une "révolution" du secteur, à l'ouverture des états généraux organisés à Bercy pour aider cette filière qui traverse une grave crise.

Pour l'automobile, il y a "un nouveau modèle à inventer", a affirmé Luc Chatel. Il faut "sceller un nouveau pacte automobile entre les acteurs" pour "faire émerger un nouveau secteur automobile plus fort", a-t-il poursuivi, appelant à une "révolution" du secteur.

"Comment continuer à fabriquer des voitures en France" et faire en sorte que "cela soit viable économiquement"?, s'est interrogé M. Chatel. Le ministre chargé du plan de relance, Patrick Devedjian, a quant à lui mis en avant le rôle de l'Etat dans la sauvegarde du secteur, estimant que c'était à lui "de définir une stratégie".

Constructeurs, équipementiers, sous-traitants, représentants des salariés, experts: plus de 1.000 participants étaient attendus au ministère de l'Economie afin de tracer les grandes lignes d'un "plan stratégique" pour soutenir cette industrie. L'automobile, qui emploie 10% de la population active, a vu ces derniers mois ses ventes s'effondrer. Aucune mesure ne devrait toutefois être annoncée à cette occasion. Le plan de soutien au secteur devrait être dévoilé ultérieurement par le président Sarkozy, d'ici le début février.

(avec agences)