Dans l'actualité récente

La Pagani Huayra Roadster ôte le poids avant le Salon de Genève 2017

Voir le site Automoto

Pagani Huayra Roadster 2017
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2017-02-14T17:49:57.502Z, mis à jour 2017-02-15T10:07:38.227Z

Encore plus puissante, chère et exclusive que le coupé, la Huayra Roadster est aussi plus légère, devenant le nouveau vaisseau amiral de l’artisan de prestige italien Pagani, hélas aux 100 unités déjà inaccessibles car vendues.

La radicale version BC aura donné beaucoup à cette nouvelle Roadster, qui enflammera le Salon de Genève de ses caractéristiques et de sa robe encore plus spectaculaires.


Toujours plus !

De coutume, un cabriolet débarque avec ses contraintes, notamment le poids, élevé en raison de l’accroissement de la rigidité de la carrosserie. Mais chez Pagani, c’est tout le contraire :

 “La Huayra Roadster devait être la soeur rebelle, galbée et belle, mais avec un zeste de malice pour ceux étant négligents.”

Outre la dimension humanisée, ce modèle dit merci au châssis monocoque carbone-titane, prononcé plus robuste de 52%. Des 1.360 kilos revendiqués par le Coupé, la Huayra Roadster fait tomber l’aiguille de la balance à 1.280 kg. Impressionnant ! En réalité, Le spécialiste de Modène a plus basé son projet sur la “Benny Caiola”, qui affichait 1.218 kg à vide.

► Voir les photos de la Pagani Huayra Roadster


Pagani Huayra Roadster 2017


L’art du détail

La puissance du V12 6,0 litres atmosphérique d’origine Mercedes-AMG a aussi été revue à la hausse, avec 764 chevaux envoyés à 6.200 tr/min au roues arrière, 34 de plus qu’auparavant et seulement 25 de moins que la BC, le couple stagnant à 1.000 Nm. La boîte automatique 7 rapports de la BC a été préférée à la séquentielle associée à son différentiel mécanique électronique.

Pour chapeauter le style de ce Roadster, Pagani offre deux solutions de toit, l’une aux montants en  fibre de carbone avec vitre centrale, l’autre souple afin de la ranger dans la voiture, “à emporter” au contraire de la première. Là aussi, mariage du coupé et de la BC concernant le dessin du museau, de la taille des 4 trompettes d’échappement ou du diffuseur, mais la BC gagne en faisant don de ses ailettes mobiles. Uniques sur ce modèle, les 12 ouïes du capot arrière rappellent le nombre du cylindres qu’elles aèrent.

La suspension est elle spécifique au Roadster, 25% plus légère que le coupé, aux éléments aluminium “HiForg”. Idem pour les freins, les disques carbone-céramique de Brembo taillent 380 mm de diamètre (étriers 6 pistons à l’avant, 4 à l’arrière), dans des roues 19 et 20 pouces chaussées en Pirelli P Zero Corsa dessinés afin de réduire la résistance au roulement.

► Voir les photos de la Pagani Huayra Roadster


Pagani Huayra Roadster 2017

Plus que l’exclusivité, l’inaccessibilité

Si vous étiez intéressés, sachez que les 100 exemplaires de la Pagani Huayra Roadster sont déjà vendus. De toute façon, peu de chance que votre compte en banque l’y put permis, le tarif astronomique TTC étant de 2,74 millions d’euros. Ou l’équivalent de 200 Renault Clio de base. Gloups.

Seule solution s’offrant à vous, l’admirer dans notre diaporama photos, ou au prochain Salon automobile de Genève, dont les journées public sont organisées du 9 au 19 mars 2017.


en savoir plus : salon de geneve