Dans l'actualité récente

Panne sèche pour les stations-services ?

Voir le site Automoto

Comment trouver les pompes les moins chères ?
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2010-10-14T08:10:00.000Z, mis à jour 2010-10-14T08:10:00.000Z

Conséquence directe de l'arrêt d'une dizaine de raffineries en France, les cuves des stations-services pourraient se retrouver complètement à sec. Certaines affichent même une rupture de stock.

Le risque de pénurie d'essence se profile alors que plusieurs raffineries sont actuellement à l'arrêt.


La réforme des retraites risque d'avoir des conséquences sur les stocks d'essence. En guise de protestations contre le projet du gouvernement, une large majorité des raffineries françaises sont arrêtées. En tout, ce sont 10 raffineries sur 12 en France qui sont stoppées, dont les 6 que détient le groupe Total.


Pour l'Union Françaises des Industries Pétrolières (Ufip), ces arrêts de raffinerie pourraient générer des perturbations dans les approvisionnements des stations-services dès le milieu de la semaine prochaine. Certaines stations ont déjà mis en place des mesures de rationnement, comme à Nantes ou à Toulouse. D'autres n'ont plus une goutte de carburant dans leurs cuves.


Pour éviter de se retrouver le réservoir vide, beaucoup d'automobilistes se ruent des les stations pour faire le plein, et se constituer un stock, au cas où. Une attitude qui augmente le risque d'une pénurie. Pour éviter ce cas de figure, il existe des réserves dites stratégiques. Un stock qui représente 90 jours de consommation. C'est l'Etat qui décide ou non de l'utilisation de ces réserves.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, estime pour sa part que le risque de pénurie est faible. A condition que les automobilistes ne se constituent pas de stocks.