Dans l'actualité récente

Tous les panneaux de radars fixes remplacés par les pédagogiques

Voir le site Automoto

Radars pédagogiques
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-06-23T08:35:00.000Z, mis à jour 2011-06-23T09:57:11.000Z

C'est enfin clair après des semaines de cafouillage. L'AFP révèle une lettre définissant les conditions de démontage des panneaux de radar, tous remplacés par des panneaux pédagogiques.

Avant l'arrivée des radars tronçons, arriveront les fameux panneaux de radars pédagogiques.


L'agence AFP a publié des extraits d'une note envoyée aux préfets français par le ministère de l'Intérieur. Elle précise que "la dépose des panneaux de présignalisation des radars fixes est conditionnée par l'installation de radars pédagogiques, dans la zone amont des radars fixes." Ainsi, TOUS les panneaux seront remplacés immédiatement par leurs homologues à indicateur de vitesse.




Retour sur la cacophonie du gouvernement. Le 11 mai dernier, le CISR (Comité Interministériel sur la sécurité routière) annonçait le retrait simple des panneaux de radars. Revers de dizaines de députés UMP une semaine plus tard, contestant la mesure, amenant Claude Guéant à annoncer l'annulation le 24 mai. Le lendemain, François Fillon dément. Depuis, c'était l'incompréhension...


Evidemment, cette mesure risque de coûter cher à l'Etat, et probablement aux contribuables. Le démontage des panneaux suivis de l'installation d'une version pédagogique demandera des millions d'euros. Et l'on ne compte pas ceux installés en "zone dangereuse". D'ici fin 2012, 4.000 seront installés et le seul coût des panneaux pédagogiques reviendra entre 10 et 20 millions d'euros, chaque appareil nécessitant entre 2.500 et 5.000 euros.

Enquête : les nouveaux radars (23/01/2011)
Bye bye panneaux de radars !



Ils arriveront cet été. Annoncés depuis un an, ces radars enregistrant la vitesse moyenne d'un véhicule, sur une distance de 10 à 20 kilomètres, seront installés progressivement sur les autoroutes et 4 voies françaises. Objectif, empêcher les automobilistes de freiner brusquement à l'approche des radars pour repartir de plus belle une fois dépassés.


Enfin une mesure claire, qui mérite encore d'être discutée...