Dans l'actualité récente

Paris aura bientôt ses voitures volantes sur la Seine ?

Voir le site Automoto

seabubble
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-02-17T14:29:49.578Z, mis à jour 2016-02-17T14:29:49.578Z

Anne Hidalgo souhaite que Paris soit la première ville équipée de petits hydroptères : des voitures qui volent au-dessus de grandes étendues d’eau et qui se nomment des SeaBubble.

Au début de l’été 2015, le navigateur Alain Thébault présenté l’hydroptère, une sorte de bateau volant, qui atteint les 100 km/h. A partir de ce prototype, le jeune loup de mer a conçu un véhicule destiné au milieu urbain.

AeroMobil 3.0 : présentation de la future voiture volante en vidéo

SeeBubble : la fin des bateaux-mouches ?

D’ici moins d’un an, des véhicules particuliers pourraient survoler la Seine !  A l'origine de ce projet sortie tout droit d’un film de science-fiction, le navigateur Alain Thébault. Sur les bases de l'Hydroptère, un catamaran capable de voler à faible altitude au-dessus de l'eau, il a créé SeaBubble, une adaptation à plus petite échelle destiné aux transports dans les villes fluviales. 

Le véhicule de 4 places emprunte autant à un vaisseau Alien qu’à une Fiat 500 et il est destiné « à rendre aux urbains l'accès aux fleuves, lacs et rivières », selon le concepteur Alain Thébault. SeaBubble permettrait d’effectuer les trajets quotidiens et remplacer les traditionnels bateaux-mouches à long-terme.


Bientôt autonome ?

«Dans un premier temps, il y aura des chauffeurs, mais rapidement, notre véhicule peut devenir autonome», explique Alain Thébault au Figaro. De plus, il est beaucoup plus facile de gérer la circulation sur un fleuve ou un lac que les rues d'une ville comme Paris. Le coût de production s’élève à 12.000 euros et le coût d’acquisition pour le grand public devrait être de l’ordre de 30.000 euros. La construction du premier prototype est en cours, et la première démonstration à Paris est prévue pour juin.

En parlant d'avenir, voici la Faraday Future FFZero1 Concept 2016