Paris : objectif limite de 30 km/h et une chasse au diesel

Voir le site Automoto

Trafic Paris Périphérique
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-05-20T14:34:00.000Z, mis à jour 2014-05-20T17:21:38.000Z

Arrivée fraichement à la municipalité de Paris, la nouvelle maire Anne Hidalgo a lancé lundi 20 mai un projet "anti-pollution", visant à réduire la vitesse à 30 km/h et à limiter la présence des véhicules diesel dans la capitale.

En mars 2014, Paris a été touchée par un pic de pollution sensible, ayant même entraîné des mesures de gratuité des transports durant plusieurs jours et une circulation alternée afin de limiter les émissions de gaz et de particules. Toujours très polluée, la capitale se doit de changer de politique en termes de transports et de gestion des véhicules.


Paris à 30 à l'heure ?
Lors du premier conseil municipal dirigé par la nouvelle maire Anne Hidalgo, parmi les nombreuses intentions, deux toucheraient les automobilistes parisiens - et franciliens - à travers un plan anti-pollution.

La première est une extension de la situation actuelle, soit de généraliser la limite de vitesse à 30 km/h, aujourd'hui en application dans plus d'un tiers des rues, contre 50 km/h. Etrange mesure, surtout que Christophe Najdovski, adjoint au maire chargé des transports, indique à Europe 1 qu'elle "ne va pas avoir d'incidence majeure".

Le 6 janvier 2014, une autre mesure avait abaissée une limite de vitesse symbolique, celle du périphérique parisien, passant de 80 à 70 km/h, sans effet notoire - en tous cas au niveau de la pollution -, sinon d'augmentation des flash de radars d'environ 20 à 30%.


La chasse au Diesel
Autre point, Christophe Najdovski, veut "permettre à Paris de sortir définitivement du diesel à l'horizon 2020". L'idée déjà évoquée depuis plusieurs années veut se débarrasser de ces véhicules ciblés pour leurs émissions de particules, cancérigènes selon plusieurs études, notamment lorsqu'ils sont âgés.

Hormis la conversion de la flotte municipale, la manière n'a pas été précisée, mais des mesures de pure interdiction d'entrée de certains véhicules (plus de 10 ans ? de 15 ans ?) dans Paris, ou d'incitation à l'achat de véhicules dits propres (électriques ou hybrides), pourraient être appliquées.

Evoquées donc ce mois de mai 2014, les mesures ne seront pas pour maintenant, la concertation des différents acteurs et associations étant prévue pour l'automne et leur application n'intervenant donc pas avant 2015.