Mort de Paul Walker : Porsche non responsable de l'accident selon la justice

Voir le site Automoto

Premier teaser officiel pour Fast and Furious 7 avec comme héros principal Brian O'Conner incarné par le regretté Paul Walker.
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-04-06T09:49:15.700Z, mis à jour 2016-04-06T09:49:19.759Z

Le constructeur allemand Porsche a été jugé non-responsable par le tribunal de Los Angeles, dans l’accident mortel de Paul Walker, survenu en 2013 à bord d'une Carrera GT conduite par son ami Roger Rodas.

La star de Fast & Furious et son ami Roger Rodas seraient les seuls responsables de leurs morts. 


Porsche : non-coupable 

Kristine Rodas, la veuve du conducteur, a poursuivi Porsche pour la mort de son mari. Elle accusait la marque allemande, car la Carrera GT manquait des dispositifs de sécurité qui auraient pu empêcher la mort des hommes. Le juge Philip S. Gutierrez a jugé lundi 4 avril qu'il n'y avait aucune preuve que la suspension Porsche était défectueuse avant l'accident ou que le véhicule manquait aux règles de sécurité et que le bolide était une « pile à combustible. » 

Il a également rejeté la demande de Kristine comme quoi la société aurait omis d'avertir les conducteurs sur la « protection minime par rapport aux chocs latéraux ». Le juge a conclu que les blessures mortelles de Rodas se sont produites quand lui et Paul Walker sont « entrés en collision lors de l'accident, et une cage ne l’aurait pas empêché ». Le juge a également déclaré qu'il y avait une « preuve incontestable » prouvant que Rodas est mort lors de l’embrasement du véhicule. 



Encore un procès à venir 

Kristine Rodas envisage de faire appel de la décision, tandis qu'une autre plainte a été déposée par la fille de Paul Walker, Meadow. L'avocat de l'adolescent, Jeff Milan, a déclaré dans un communiqué que « les deux cas sont très différents. L'affaire fédérale a été déposée au nom de Roger Rodas, qui était le conducteur de la Porsche Carrera GT et a été tué sur le coup lors de l'impact. » Alors que le père de Meadow, Paul Walker, était un passager dans la voiture. « Il a survécu à l'accident, mais a été piégé et brûlé à mort à cause des défauts du véhicule. » 

Meadow tient, elle aussi, Porsche pour responsable de la vente d'un produit défectueux et meurtrier. L'enquête du ministère a déjà conclu en 2013 que la vitesse dangereuse a causé l'accident : le véhicule roulait à 150km/h lorsque la limite de vitesse affichée est de 70 km/h.