Pékin : une nouvelle taxe pour les grosses cylindrées à l'étude ?

Voir le site Automoto

Renault Koleos Chine 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-06-07T12:47:00.000Z, mis à jour 2013-06-07T13:26:09.000Z

Déjà très fortement taxées, les voitures importées en Chine pourraient subir une nouvelle ponction dans la capitale Pékin, précisément sur les véhicules de plus de deux litres de cylindrée.

En soumettant une autre taxe sur les véhicules de plus de 2,0 litres, Pékin voudrait-elle pénaliser les Allemandes ?

Nouvelle taxe
Selon le site Les Échos, une nouvelle taxe viserait les voitures importées en Chine - représentant environ 250.000 unités - et précisément sur les modèles à moteur de plus de deux litres litres de cylindrée.


Cette manoeuvre viserait donc les voitures allemandes plus coutumières de ce genre de moteurs, tout comme certaines japonaises, américaines, italiennes ou françaises (ex : Renault Koleos 2,4 litres essence ici en photo).


Affaire politique ?
Cette éventuelle taxe suivrait une plainte déposée par les constructeurs locaux. Cependant, l'ACEA (Association des Constructeurs Européens d'Automobiles), affirme que la plainte est à "un stade très préliminaire".


Les débats dépassent surtout la sphère automobile et deviennent politiques, car Pékin voudrait s'attaquer spécialement à l'Europe, après le vin français ou les panneaux solaires.


Contexte automobile particulier
A noter également, la capitale chinoise est très restrictive sur le segment automobile face au trafic (et à la pollution engendrée) devenu problématique, exemple avec des quotas d'immatriculations, donnant en janvier 2013 20.000 certificats pour 1.4 million de demande, soit 1,4 % de chances...


Déjà très taxées, les voitures importées coûtent ainsi beaucoup plus chères en Chine que sur leur marché d'origine. La parade pour éviter ces prix exorbitants est de construire sur place, en association avec un partenaire local, donnant des co-entreprises du type FAW-VW ou Dongfeng-PSA.


Exemple, un Peugeot 3008 de base (1,6 litre turbo) coûtait l'équivalent de 29.570 euros lorsqu'il était importé en jusqu'en 2012, et seulement 24.770 euros une fois construit sur place. C'est pire pour certains modèles allemands, puisqu'ils sont visés, une Porsche Carrera est vendue 91.935 euros en France et... 1,52 million de yuans (190.000 euros) en Chine, 106% plus chère !