Dans l'actualité récente

Pénurie de carburant : Plus de 4.000 stations en rupture. Où trouvez de l’essence ?

Voir le site Automoto

Carte Essence Mai 2015
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2016-05-25T08:33:20.756Z, mis à jour 2016-10-14T09:48:31.763Z

La menace de pénurie se poursuit ce mercredi 25 mai 2016, avec plus de 4.000 stations concernées, poussant à ouvrir le stock de réserve. Quelles en sont les causes ? Comment trouvez du carburant dans votre région ? Voici les infos et conseils de la rédaction.

Elles étaient 2.000 lundi, près de 3.000 mardi et sont actuellement plus de 4.000 stations essence à être en rupture partielle ou totale de carburant. Egalement, le stock de réserve a commencé à être exploité.


4.000 stations en difficulté

Cependant, il faut rappeler que ce chiffre concerne seulement 1 station sur 3 en France. Cette pénurie, ou plutôt menace de pénurie, intervient depuis plus d’une semaine après le début des blocages des raffineries, afin de demander le retrait de la Loi Travail. L'UFIP (Union Française des Industries Pétrolières) a déclaré de son côté que le stock de réserve était exploité depuis 2 jours, mais est justement constitué pour donner 3 mois d'essence en cas de pénurie.


Après le déblocage du site de Fos-sur-Mer mardi, ce matin mercredi 25 mai c’est au tour du dépôt de Douchy-les-Mines (Nord) d’avoir été débloqué par les forces de l’ordre, le Président de la République François Hollande et le premier Ministre Manuel Valls ayant déclaré mardi vouloir libérer d’autres sites, et que la CGT, syndicat appelant à la grève, "ne faisait pas la loi dans le pays".


Pour rappel, en 2010, Le président de l'époque Nicolas Sarkozy avait également procédé à un déblocage en force des raffineries (12 à l’époque), pour mettre fin à la pénurie qui avait touché au plus critique 1.500 stations en totale rupture. Il a été cependant averti - et non condamné - par l’Organisation Internationale du Travail pour entrave au droit de grève.


Nos conseils

En premier lieu, il faut savoir que la pénurie n’est pas entraînée par le blocage en lui-même des raffineries, mais par la course au plein et aux réserves des automobilistes dans les stations-services, parfois à coup de bidons. Déjà ce weekend, la consommation a été trois fois plus nombreuse que la normale, et l’afflux devient exponentiel avec la peur de la panne sèche. Il faut, bien entendu, éviter de se ruer à la pompe façon "au cas où" si vous avez déjà de quoi vous déplacer, laissant aux personnes en besoin de faire le plein, et donc de réduire l’impact brutal de la pénurie.

Si vous devez faire votre plein, sachez que des cartes interactives existent pour vous informer sur votre ville ou votre région, telle que celle offerte par le site de l’application Essence, mise à jour par la communauté des utilisateurs.

►Voir la carte interactive des stations essence


Carte Essence Mai 2015

Egalement, des applications comme Carbeo ou Zagaz permettent de vous informer en temps réel sur la disponibilité et le prix des carburants autour de vous. En parallèle, et pas seulement en période de pénurie, nous conseillons de pratiquez le covoiturage tant que possible, par des plates-formes du type Blablacar, IDVroom, Karoz, ou tout simplement entre collègues.