Pénurie de Carburant : les dernières solutions pour trouver de l'essence

Voir le site Automoto

carburant penurie
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-05-26T12:32:10.400Z, mis à jour 2016-05-26T12:32:25.191Z

Au huitième jour du blocus des raffineries, les consommateurs s’emballent, siphonnage d’essence, perturbations routières et revente de baril d’essence. Le point complètement fou de la mi-journée.

Retrouvez notre carte interactive mise à jour en temps réel.


 Vente de bidons d’essence sur les communautés Facebook 

 « Vends 3 litres de Sans Plomb pour 250 euros – Prix à débattre ». L’offre pourrait passer pour une mauvaise blague mais ce n’est que la triste réalité d’une pénurie d’essence qui enflamme l’hexagone. Sur le site LeBonCoin, les propositions sont aussi scandaleuses, plus farfelues les unes que les autres. Certain internautes proposent des siphonages, « possibilité de se servir directement dans mon réservoir», d’autre lance des prix explosif de « 2 euros à 10 euros le litre »


Cette méthode est bien entendue interdite par la loi. La revente d’essence est sujette à la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques. Les particuliers qui jouent à revendre du carburant risquent gros. Pour éviter de se faire avoir, consultez le site prix-carburant.gouv.


Les perturbations continuent 

 Dans le Sud de la France, les perturbations continuent, mais la situation se stabilise dans l’Ouest de l’hexagone et l’Ile-de-France. A 13h, ce jeudi 26 mai 2016, environ 2.500 des stations-service étaient encore en rupture partielle ou totale, selon l'Union française des industries pétrolière (UFIP). 

Au micro d’Europe 1 ce matin, le secrétaire d’Etat, Alain Vidalies, a annoncé que « la situation s'est améliorée dans l'Ouest et dans le Nord (…). A Paris, ça reste tendu, ça s'est stabilisé hier, et en région PACA ça reste aussi tendu, ça ne s'aggrave pas. »