Dans l'actualité récente

Peugeot 308 CC : la relève !

Voir le site Automoto

Photo 6 : Peugeot 308 CC : vent de réussite
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-10-25T08:00:00.000Z, mis à jour 2008-10-25T08:00:00.000Z

En 5 ans, la 307 cc s'est vendue à plus de 174 000 exemplaires. La nouvelle 308 cc espère bien connaitre le même sort, mais un succès n'est jamais acquis d'avance.

Le succès ayant été au rendez-vous avec les coupé-cabriolets 206, 207 et 307 CC, le constructeur sochalien continue tout naturellement sur sa lancée en proposant cette version découvrable de la nouvelle 308. Des airs de RCZ

Aucun doute, la 308 CC reprend bien le bouclier avant, très dynamique, du concept RCZ. Du coup, cette déclinaison à ciel ouvert ne partage que très peu de pièces de carrosserie avec la version berline. Le profil, dépourvu de baguettes de protection, révèle une certaine fluidité, tandis que l'arrière demeure massif, à l'instar de sa devancière. Néanmoins, l'adoption de feux en amande affine légèrement la poupe, cette dernière étant soulignée par un diffuseur d’air en deux parties. L'habitacle se veut également plus cossu, comme en attestent la planche de bord intégralement recouverte de cuir et le matériau laqué de la console centrale. Les imposants sièges au dessin sportif intègrent un système chauffe-nuque baptisé « Airwave », offrant la possibilité aux occupants de rouler cheveux aux vent, même en plein hiver. Ainsi équipée, la 308 CC monte clairement en gamme par rapport à son illustre aînée.

Malus de 750 euros pour toutes les versions

Au lancement, l'offre de motorisations se composera d'un essence THP de 150 chevaux et d'un diesel HDi de 140 chevaux. L'un comme l'autre peuvent être couplés, au choix, à une transmission manuelle à 6 rapports ou à une boite automatique. Les performances offertes par le bloc THP permettent à la 308 CC d'exécuter le 0 à 100 km/h en moins de 10 secondes, malgré le surpoids inhérent à ce type de véhicule. Le HDi, moins fringant, garde cependant une longueur d'avance en matière de pollution, avec 155 g/km de CO2 rejetés contre 177 g/km pour le THP. Ainsi, en essence comme en diesel, la 308 CC accuse un malus environnemental de 750 euros.