La Peugeot 508 à l'essai

La Peugeot 508 à l'essai
La Peugeot 508 arrive pour prendre le relais de deux modèles de la marque au Lion, les Peugeot 407 et Peugeot 607. Pleine d'ambitions, la Peugeot 508 est-elle capable d'aller taquiner les berlines allemandes ?
Très attendue, la Peugeot 508 arrive dès le mois de février en concessions pour s'attaquer à ses concurrentes françaises, mais aussi allemandes.

Elégance dans l'allure
Au premier coup d'œil, on apprécie la Peugeot 508. Des optiques plutôt effilées, un nez marqué sans être proéminent, une calandre loin d'être surdimensionnée, le design de la Peugeot 508 est soigné. Les lignes sont élégantes, dynamiques. A l'arrière, les optiques sont dotées de LEDs disposés en 3 rangées, et font immédiatement penser à des griffes dès qu'elles s'allument. Pas de poignée ou de bouton apparent pour ouvrir le coffre : la commande d'ouverture est subtilement camouflée dans le « 0 » du signe 508 apposé à l'arrière.



Bémol sur l'équipement
Les qualités de grande routière de la Peugeot 508 sont indéniables, et la placent parmi les meilleurs berlines du marché. Mais que lui manque-t-il pour rivaliser pleinement avec les modèles premiums produits en Allemagne, comme la Mercedes Classe C ou l'Audi A4 ? Probablement les équipements technologiques. Les aides comme le stationnement autonome de la voiture ou encore la surveillance de la somnolence ne figurent pas aux catalogues des options de cette Peugeot 508, et c'est dommage.

La Peugeot 508 dispose d'une longueur d'avance sur ces concurrentes françaises, Renault Laguna et Citroën C5. Et face aux berlines allemandes, la Peugeot 508 a des arguments à faire valoir, en particulier sa tenue de route irréprochable. Le prix de la Peugeot 508 démarre à 24.750 euros.

Vidéos associées

News associées