Le Peugeot RCZ entre en piste sur le circuit Bugatti du Mans

Voir le site Automoto

À l’épreuve de la piste
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2009-12-16T15:47:00.000Z, mis à jour 2009-12-16T15:47:27.000Z

Le constructeur sochalien, Peugeot Sport a mis à l'épreuve du circuit Bugatti du Mans son médiatique Peugeot RCZ. Nous étions à bord pour ce premier galop d'essai.

Selon son cahier des charges, une Peugeot moderne se doit d'être un savant compromis entre sportivité et confort de conduite.



A plus forte raison dans le cas du Peugeot RCZ, qui devra soutenir la comparaison avec les références du marché des coupés compacts en matière d'efficacité et de plaisir de conduite. Mais plus encore, le circuit Bugatti offrait tout récemment aux ingénieurs Peugeot l'opportunité d'évaluer les qualités du Peugeot RCZ non plus en condition de conduite traditionnelle, mais en usage "extrême". Il est vrai que la marque au Lion a souvent impliqué ses modèles en compétition automobile et n'exclut pas de voir les futurs propriétaires emmener leur Peugeot RCZ sur circuit.


Peugeot a donc profité de la présence de trois des pilotes de la 908, Franck Montagny, Nicolas Minassian et Stéphane Sarrazin, engagés lors du week-end dans une course de 6 heures en 207 RC, pour recueillir des avis d'experts sur les aptitudes du Peugeot RCZ. Le résultat ? On pouvait le lire au travers des visières de ces essayeurs de luxe. Tous affichaient ce petit sourire en coin qui en dit long. Résolument, le Peugeot RCZ semble bien née et dispose de qualités de vraie sportive. Pour le vérifier, nous avons été invités à prendre place à son bord, aux côtés de Gaetan Demoulin, le responsable de la synthèse client venu valider les exigences définies en amont sur le cahier des charges du modèle.


« Pour cet essai, le Peugeot RCZ est équipé d'un 1.6 Turbo de 200 ch. Un moteur qui offre vraiment beaucoup d’allonge, ce qui est très appréciable lorsqu’il s’agit de relancer l’auto. Le châssis montre parallèlement une efficacité redoutable tout en restant sain, pas de mauvaise surprise que se soit en entrée ou sortie de virage. Mais plus que tout, nous sommes agréablement surpris par les hautes prestations offertes par le freinage. Même après plusieurs tours sur le circuit Bugatti à une allure soutenue, le système conserve de l'efficacité tout en disposant d'une grande endurance.», nous explique-t-il à chaud. Une bonne nouvelle qui vient récompenser les efforts des ingénieurs, ces derniers ayant apporté un soin tout particulier au choix des composants et technologies utilisées.


De notre côté, force est de constater que le Peugeot RCZ nous séduit autant par ses lignes que par les sensations qu'il procure, et cette première mise en bouche n'a fait qu'amplifier l'impatience de s'installer à son volant. Même en simple passager, les "G" latéraux encaissés donnent une idée de l'efficacité du châssis tout en laissant supposer qu'il en reste encore sous le pied. Toujours d'un point de vue passager, la musique du petit 1.6 turbo signée des artistes motoristes Peugeot est un régal pour les oreilles, qu’il s’agisse du ronronnement à bas régime ou de l'agressivité très féline dégagée lors des montées dans les tours.


A la manière du coupé Peugeot 406 dont le caractère a fait le bonheur de bien des amateurs d'automobiles, le Peugeot RCZ relance le plaisir de conduite selon le constructeur sochalien. « Peugeot a vraiment passé un cap avec ce Peugeot RCZ, une vraie montée en gamme, j'en veux une ! » plaisantait ainsi Nicolas Minassian au terme de son premier « run » à bord du Peugeot RCZ. Alors, coup de com’ bien orchestré ou véritable désir ? Difficile à dire, même si notre premier contact en tant que passager fut une vraie partie de plaisir.

Une chose est sûre, il nous tarde de prendre réellement le volant de cette auto, en début d’année prochaine.