Pikes Peak 2013 - Sébastien Loeb : "J'ai quand même attaqué fort !"

Voir le site Automoto

Loeb - Pikes Peak
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2013-07-01T09:44:00.000Z, mis à jour 2013-07-01T09:49:40.000Z

Dimanche, Sébastien Loeb a dominé de la tête et des jambes le mythique Pikes Peak, cette course en montée qui termine dans les nuages. Il a par ailleurs pulvérisé le record de la course de plus d'une minute et trente seconde. Juste après l'arrivée, le Français a mis en avant la difficulté de la course mais les bonnes conditions pour réussir un temps.

En pulvérisant le record du Pikes Peak de plus de 1'30, Sébastien Loeb est entré encore un peu plus dans la légende automobile. A chaud, il a mis en avant la qualité de sa voiture.

« On a bien roulé, j'ai tout donné, je voulais faire un bon temps »
Sur sa Peugeot 208 T16, on savait que Sébastien Loeb pouvait réussir quelque chose de grand sur ce circuit du Pikes Peak. Lui aussi, et il n'a pas été déçu par sa voiture : « Ca s'est très bien passé, on a mis bout à bout tous les meilleurs secteurs que j'avais fait. Pas de fautes, bonne attaque, bon comportement de la voiture, pas de gens qui traversent la route... C'était vraiment bien. On a bien roulé, j'ai tout donné, je voulais faire un bon temps ».

« Oui, il y avait de la pression »
Pour sa première participation à cette course mythique, Sébastien Loeb se savait attendu. Pire, observé, lui le nonuple champion du monde de rallye. Il a répondu présent en cassant littéralement le record de la course en 8'13.878, soit plus d'une minute et trente secondes de mieux que le meilleur temps précédent. Il a d'ailleurs tenu à citer toute son équipe : « Je savais que je pouvais faire 8-15/8-20, avec la motivation de la course, j'ai fait un peu mieux, donc c'est top [...]. Quand on attaque les derniers kilomètres, on se dit que ce n'est pas là qu'il faut faire une erreur. On va essayer d'aller au bout sans faire de faute. Il y a une certaine pression, c'est sûr, sachant que derrière, il y a toute une équipe qui attendait ce moment. On n'avait pas envie de décevoir, et je pense qu'ils ne sont pas déçus ».

« J'ai quand même attaqué fort ! »
Lors des essais, Sebastien Loeb savait qu'il pouvait faire un très bon temps durant ce Pikes Peak. Mais il sait que la réalité de la course est parfois toute autre, avec notamment des conditions de route et météorologiques qui peuvent changer et modifier le profil du circuit. « Les nuages ? Oui, ca m'inquiétait avant de partir. Mais le fait que ça refroidisse un peu en haut, c'est pas plus mal pour la voiture, les moteurs, les pneus. On avait de bonnes conditions pour réussir un temps [...]. Logiquement on avait un peu de marge, mais j'ai quand même attaqué fort, la voiture a super bien marché, donc c'est top. 8'13, c'est plus que ce que j'espérais ! ». C'est même beaucoup mieux que ce que tout le monde espérait...