Dans l'actualité récente

Pikes Peak 2013 : voici la Peugeot 208 T16 de Sébastien Loeb !

Voir le site Automoto

Peugeot 208 T16 Pikes Peak 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-04-15T13:16:00.000Z, mis à jour 2013-04-16T16:14:45.000Z

Revenant sur les terres - enfin asphalte - de sa victoire en 1988 et 1989, Peugeot tente une nouvelle aventure Pikes Peak cette année avec une 208 T16 spectaculaire au V6 850 chevaux, piloté par le maître du rallye, Sébastien Loeb.

Vainqueur en 1988 et 1989, Peugeot revient à Pikes Peak en 2013 avec le nonuple chamipion des rallyes et une 208 T16.

Retour au succès ?
Qui ne se souvient pas de "Climb Dance", la vidéo de la victoire d'Atanen en 1988 ? Ce court-métrage réalisé par Jean-Louis Mourey, a marqué une génération de passionnés de sport automobile, et immortalisé le succès de la 405 T16 sur cette épreuve atypique, réitéré en 1989 avec Robby Unser. Peugeot, qui a délaissé le WRC puis l'endurance, veut renouer le temps d'une course avec la légende automobile en tentant de nouveau l'aventure Pikes Peak en 2013. Et pas n'importe comment...


Un champion...
Là où Jean-Philippe Dayraut a échoué sur la Dacia Duster, Peugeot compte sur deux armes pour remporter la catégorie reine "Unlimited", à savoir libre de toute réglementation. La première, un Sébastien Loeb emprunté à Citroën, vainqueur de 9 titres consécutifs en WRC. Toujours au meilleur niveau, il a montré sa suprématie au Monte-Carlo en janvier, mais aussi récemment lors de la course de FIA GT à Nogaro sur McLaren MP4-12C. La seconde arme, nous la découvrons ce lundi, une 208 T16 lourdement modifiée.


...et un monstre
A peine reconnaissable, la citadine au lion - enfin taureau car le sponsor s'appelle Red Bull - se pare d'un spoiler avant façon pelle à tarte, d'ailes sacrément élargies, d'un extracteur d'air faisant pâlir n'importe quelle voiture de compétition et un aileron arrière surdimensionné de... 908 HDi. Et encore, cela reste sage face à l'illustre 405 T16 ou la Suzuki SX4 de "Monster" Tajima. Sous cette carcasse en fibre de carbone, se cache un moteur V6 de 850 chevaux, une puissance nécessaire pour espérer remporter la victoire.


Pikes Peak, la légende
Disputée depuis 1908, la Pikes Peak International Hill Climb - la course de côte internationale de Pikes Peak - est l'une des plus vieilles compétition automobiles au monde et la seconde plus vieille des États-Unis après Indianapolis. La difficulté tient dans sa longueur de 20 kilomètres, réparties en 156 virages dans un dénivelé de 1.500 mètres, soit une altitude finale de 4.300 mètres, où les moteurs s'essouflent jusqu'à perdre 30% de la puissance. Sa réputation tient aussi au fait qu'elle comporte des engins de toutes sortes : voitures, quad, motos, side-cars, camions classiques, buggies, etc. La nouveauté de cette édition 2013 tiendra à la piste totalement goudronnée, les dernières portions ayant été finalisée cette année.

Le charme s'y perdra quelque peu, mais le spectacle sera bien présent et les vitesses s'annoncent folles le 30 juin prochain lors de la course de Pikes Peak.

Peugeot 208 T16 Pikes Peak 2013