Dans l'actualité récente

Pikes Peak 2016 : Romain Dumas et Bruno Langlois devancent les électriques

Voir le site Automoto

Romain Dumas Pikes Peak 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-06-27T13:38:30.465Z, mis à jour 2016-06-27T13:59:30.016Z

Malgré l’essor des véhicules électriques, ce sont deux Français qui ont remporté l’édition 2016 de Pikes Peak sur des modèles thermiques, Romain Dumas en auto avec la Porsche 911 GT3 et Bruno Langlois en moto sur BMW S100RR,

A peine remis de sa victoire aux 24 heures du Mans, Romain Dumas a empoché un nouveau titre prestigieux, un second trophée de la célèbre course de côte de Pikes Peak (Etats-Unis), le 26 juin 2016.


Double Cocorico !

Romain Dumas n’a pas battu le record de Sébastien Loeb et sa Peugeot 208 T16. Cependant, le Français est un acharné et malgré son moteur cassé vendredi aux essais et une durite cassée, il a remis le couvert en prenant de nouveau les commandes de la “Pikes Peak International Hill Climb”,  avec un chrono de 8’51.445, au volant du prototype Norma M20RD. On vous donne un aperçu du talent lors des essais qualificatifs de jeudi :


En moto, le Corse Bruno Langlois a encore trouvé le succès au sommet de la montagne du Colorado au guidon d’une Kawasaki Z1000 spécialement préparée pour l’occasion, en enregistrant le temps référence de 10’13.106. Mention spéciale également au débutant tricolore Raphaël Astier, originaire de la Drôme, ayant terminé seconde de la catégorie Time Attack sur Porsche 911 GT3, à 6 secondes du local David Donner.


Les électriques talonnent !

Tendance de ces dernières années, les bolides électriques ont pris les secondes places dans les catégories auto et moto. L’Américain Rhys Millen a terminé la course avec 5,6 secondes de retard seulement sur Dumas, au volant de l’eO PP100 EV tandis que son poursuivant, Testuya Yamano sur le Concept Acura NSX, prenait la petite deuxième place de la catégorie électrique à 9 secondes de son rival, et le célèbre Nobuhiro “Monster” Tajima la troisième à 1 minute de Dumas.


En moto, Don Canet, sur prototype Victory, a terminé les 20 km en 10’17.813, insuffisant pour battre le record et prendre la tête toutes catégories confondues, accusant 3,3 secondes de retard sur Langlois, et est suivi à moins de deux secondes par le vainqueur - et unique concurrent - de la catégorie Exhibition Powersport, Jeremy Toye sur un autre prototype Victory, après sa victoire en 2014 sur Kawasaki ZX-10R.