Pollution : Paris et sa petite couronne sous le régime de la circulation alternée lundi

Voir le site Automoto

Bouchons France
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2014-03-16T07:34:00.000Z, mis à jour 2014-03-16T07:34:00.000Z

Le gouvernement a annoncé ce samedi la mise en place d'une mesure exceptionnelle : pour palier au pic de pollution qui touche l'Ile de France depuis cinq jours, un dispositif de circulation alternée reposant sur le numéro des plaques d'immatriculation, sera instauré dès lundi à Paris et en petite couronne. Cette décision, qui avait été prise une seule fois par le passé en septembre 1997, pourrait être reconduite jusqu'à mardi en fonction de l'évolution du taux de petites particules dans l'air.

Seuls véhicules immatriculés avec un chiffre impair auront le droit de circuler lundi dans Paris et dans trois de ses départements limitrophes que sont les Hauts-de Seine, le Val de Marne, la Seine St Denis et inversement le mardi, si la mesure venait à être maintenue. Objectif : réduire le seuil de pollution, malgré les détracteurs qu'une tel arrêté entraîne

Réponse à une situation alarmante
L'Etat vient de se prononcer en faveur d'une circulation alternée ce lundi dès 5h30, sur une partie du réseau routier d'Ile-de-France pour réduire la pollution. Les départements concernés seront plus exactement les Hauts-de-Seine, la Seine St Denis, le Val de Marne et Paris. Depuis 5 jours, le seuil des 80 microgrammes est en effet largement dépassé, preuve en est cette image de la Tour Eiffel masquée sous un voile opaque. Selon AirParif, un nouveau pic serait à prévoir dimanche soir ; ce qui a conduit les autorités à prendre cette décision. D'autres régions sont également touchées par le phénomène en dehors de la capitale : Bourgogne, Pays de la Loire, Alsace-Lorraine... La situation semble en revanche progressivement s'améliorer en PACA, dans le Nord Pas de Calais et d'une façon plus générale dans les départements situés au Nord de la Seine grâce à un changement de direction du vent.

La mesure et ses principes
Concrètement, une telle mesure signifie que seuls les véhicules immatriculés en impair auront droit de circuler lundi puisque nous serons un jour impair... et vice versa si la mesure était étendue à mardi. Il y aura tout de même quelques exceptions accordées aux véhicules hybrides et électriques, aux véhicules de secours, aux taxis, aux camions frigorifiques et aux voitures transportant plus de trois personnes. En contrepartie, le service sera renforcé sur les lignes de bus, tram et RER, rendus gratuits jusqu'à dimanche soir : annonce faite lors du JT de 20h ce samedi par Philippe Martin, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie. A noter que d'autres grandes villes avaient instauré la gratuité de leur réseau, parmi lesquelles Grenoble, Lyon, Dijon, Bordeaux...

Déjà impopulaire
Ce dispositif de circulation alternée est pourtant loin de faire l'unanimité. Mis en place une seule fois en septembre 1997, il avait permis de réduire de 15% le taux de particules PM10 dans l'atmosphère. Trop peu d'impact, trop tardif et trop contraignant pour certaines associations de défense des automobilistes. Sans compter le nombre de contrôleurs qui devront être mis à disposition.

Les contrevenants devront s'acquitter d'une amende de 22€. Aucun point d'ôter pour cette contravention de 2e catégorie.