Pollution – vignettes Crit’Air : mesures inédites à Paris et à Lyon

Voir le site Automoto

Tour Eiffel
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2017-01-22T05:51:01.087Z, mis à jour 2017-01-22T10:51:20.535Z

En raison d’un fort taux de particules fines, les préfets d’Île-de-France et du Rhône ont mis en place des mesures inédites pour lutter contre la pollution ce lundi 23 janvier 2017. Vous voulez savoir si vous serez autorisé à rouler ? Pour vous, Automoto fait le point.

Pour la première fois, les vignettes Crit’Air joueront un rôle anti-pollution à Paris, Lyon et leur proche banlieue.


On ne sait pas encore si le nouveau système de lutte contre les particules fines sera plus efficace que la circulation alternée. Mais on devrait avoir des éléments de réponse assez vite, puisque des mesures inédites ont été prises pour ce lundi 23 janvier 2017 au sein de la capitale française, des Gaules, et de leur proche banlieue. On sait, aussi, que les règles ne sont pas toujours très claires pour les personnes concernées. Automoto fait le détail.

Quelles mesures à Paris ?

Pour l’entame de la semaine, Airparif, l’association de surveillance de la qualité de l’air, prévoit un taux d’émission de particules fines proche des 90 µg/m³, un chiffre supérieur au seuil d’alerte fixé à 80 µg/m³. Cet épisode de pollution a conduit le préfet à mettre en place plusieurs mesures pour les automobilistes. D’abord, la vitesse maximale autorisée sera abaissée de 20km/h sur toutes les portions d’autoroutes, voies rapides, routes nationales et départementales d’Île-de-France. 


Et pour la première fois, les véhicules équipés d’une vignette Crit’Air de niveau 5 n’auront pas le droit de circuler à l’intérieur du périmètre délimité par l’A86 (autrement dit : Paris et sa proche banlieue). Pour rappel, les pastilles anti-pollution sont obligatoires pour tous les usagers souhaitant circuler au sein de la capitale depuis le 16 janvier dernier.

Quelles mesures à Lyon ?

Dans le Rhône, l’épisode de pollution devrait être encore plus important, puisque un taux d’émission de particules fines proche des 105 µg/m³ est attendu. Pourtant, le préfet du Rhône a adopté des mesures moins sévères, avec un système hybride. La circulation alternée a été mise en place, tous les véhicules équipés de plaques impaires étant autorisés à rouler. Mais les voitures munies de plaques paires ET d’une vignette Crit’Air de niveau « zéro émission », 1, 2, et 3 pourront aussi circuler. 


Les propriétaires des voitures aux plaques paires les plus polluantes, désignées par des pastilles de niveau 4 et 5, n’auront donc pas le droit de circuler. A noter, également, que l’abaissement de 20km/h de la vitesse maximale autorisée a été décidée sur l’ensemble des routes du Rhône. Cette mesure est valable dès de dimanche 22 janvier 2017.