Dans l'actualité récente

Porsche 911 RSR 2017 : Un nouveau moteur central arrière pour les 24 Heures du Mans

Voir le site Automoto

Porsche 911 RSR 2017
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-11-17T11:31:16.898Z, mis à jour 2016-11-17T11:46:15.960Z

Avec sa nouvelle génération de la version de course RSR destinée au championnat WEC et les 24H du Mans, Porsche apporte un nouveau sujet sensible pour les puristes, un moteur central arrière, architecture inédite sur la célèbre 911. Pourquoi ce changement ?

Après le turbo remplaçant l’atmosphérique sur la majorité des variantes - sauf donc les GT3 et R - la Porsche 911 modifie encore sa motorisation chère aux passionnés…


Blasphème ou Raison ?

En fait, les deux. Le moteur de la 911 est depuis son lancement en 1963 en architecture arrière, c’est-à-dire en porte-à-faux, là où devrait se situer le coffre. Mais en 2017, Porsche va revoir la copie de son plus célèbre modèle, précisément sur sa déclinaison course RSR.

Dévoilée au Salon de Los Angeles ce 16 novembre 2016, la 911 RSR 2017 adopte une architecture inédite pour la “neun und elf”, un moteur en position centrale arrière, soit devant l’essieu arrière, d’où les entrées d’air avancées dans la custode et sur le haut de la lunette arrière. L'objectif est logique, équilibrer davantage la voiture en répartissant les poids au centre.

►Voir les photos de la Porsche 911 RSR 2017


Porsche 911 RSR 2017

Direction 24 Heures du Mans

Puissant de 510 chevaux, le bloc 6 cylindres à plat de 4,0 litres se chargera de mouvoir les 1.243 kilos de la bête face à ses comparses du championnat d’endurance FIA (WEC) en catégorie GTE (et donc les 24 Heures du Mans), les Ferrari 488 GTE, Ford GT, Aston Martin Vantage GTE, BMW M6 GTLM ou Chevrolet Corvette C7R.