Dans l'actualité récente

Prix des carburants : pas d'aide, et une hausse progressive

Voir le site Automoto

carburant essence station
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-11-28T16:53:00.000Z, mis à jour 2012-11-28T20:55:37.000Z

La baisse de 6 centimes sur l'essence et le gazole prend fin. La hausse sera "progressive" annonce Pierre Moscovici. Mais le ministre de l'Intérieur a déçu en n'annonçant aucune aide gouvernementale pérenne.

Le gouvernement a déçu ce mercredi en n'annonçant aucune aide sur le sujet du prix des carburant, tout en annonçant le revers des 6 centimes.

Déception
28 août 2012, le gouvernement appliquait, avec l'aide les distributeurs et pétroliers, une baisse du prix des carburants de 6 centimes sur le Sans Plomb et le gazole. Un geste temporaire devant durer trois mois. Nous sommes ce mercredi au terme de cette mesure, devant être utilisée pour réfléchir à des solutions pérennes. Sauf que le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a communiqué sur le retrait de cette aide des 6 centimes, qui a coûté 468 millions d'euros à l'Etat, avec un retour "progressif jusqu'à la mi-janvier" pour ne pas faire bondir les prix dès ce week-end. Cela se fera peu à peu, avec 1 centime le 1er décembre, un demi-centime le 11 décembre, un autre le 21 décembre, puis le centime restant le 11 janvier 2013.


Aucune aide
Et mauvaise nouvelle, la fameuse aide aux ménages les plus pauvres, réaffirmée en travail la semaine passée par la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, a été abandonnée. Ce "chèque-carburant", difficile à mettre en oeuvre, était la seule solution possible. Mais P. Moscovici ajoute qu'il restera "vigilant et prêt à agir en cas de nouvelle flambée des prix". Aujourd'hui, le litre de gazole s'établit à 1,3716 euro, le SP95 à 1,5005 euro au litre, soit respectivement à 8,8 et 14,8 ceintimes de leurs niveaux de fin août.


Constestation
Dans la foulée, l'Automobile Club Association s'est exprimé sur ces propos en demandant une "remise en place d'une TICPE flottante", à savoir une taxe s'adaptant en fonction de l'évolution des prix. Une mesure qui, selon le président de l'association, Didier Bollecker, est "à la fois intelligente, populaire, sociale et favorable à la reprise économique !"

Reste également à savoir si les distributeurs réaliseront également une hausse progressive des 3 centimes réduits fin août. Chez Total, le PDG Christophe de Margerie a communiqué la semaine passée qu'il ferait en sorte que la hausse soit invisible.