Prix des carburants : Eric Besson reçoit le patron de Total

Voir le site Automoto

Dossier : Comment payer l'essence moins cher ? (16/01/2011)
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-07-19T13:53:00.000Z, mis à jour 2011-07-19T14:44:59.000Z

Christophe de Margerie, PDG de Total, est reçu cet après-midi par le ministre de l'Industrie et des Energies. Eric Besson a soutenu le groupe et critique la contestation des prix de l'essence.

Une réunion entre le PDG de Total et Eric Besson devrait clarifier les évolutions du prix du carburant. Peut-être.



Sera reçu le PDG de Total, Christophe de Margerie, par Eric Besson sur l'affaire du prix des carburants à la pompe, cet après-midi. "Je suis heureux qu'un grand groupe français contribue à l'approvisionnement énergétique de notre pays", déclarait il y a quelques jours le ministre de l'Industrie. Objectif, clarifier les répercussions de l'évolution du baril sur le prix des carburants.

E. Besson assurait aussi mener "des études approfondies pour vérifier que la réactivité de Total est la même lorsque le cours du baril varie à la baisse ou à la hausse", alors que la grogne monte sur l'évolution des prix des carburants, surtout du sans plomb. Le ministre y répondait en précisant que ces remous étaient une "surenchère grotesque et démagogique". Mais voilà, un résultat vient prouver la guerre des marges des pétroliers au dépends des automobilistes.


C'est un résultat donné par le cabinet français ESG Research Lab, révélant que les hausses du baril sont répercutées plus fortement sur le prix de l'essence que les baisses. En moyenne, une hausse de 1% du baril de pétrole conduit à une évolution de 0,12% du prix des carburants, alors qu'une baisse ne se traduit qu'à 0,07%. Résultat, les groupes gagnent plus qu'ils ne perdent.

Nous vous tiendrons de l'évolution des propos et des conclusions.