Des projets de véhicules urbains dans les Yvelines

Voir le site Automoto

Les Yvelines choisissent 4 projets de véhicules urbains
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2010-04-20T09:43:00.000Z, mis à jour 2010-04-20T09:43:32.000Z

Le conseil général des Yvelines a dévoilé l'identité des quatre entreprises lauréates de l'appel d'offre qu'il avait lancé en octobre 2009. Voici les détails.

Quarante sociétés avaient répondu à l'appel à projet et quatre furent sélectionnées sur plusieurs critères comme la crédibilité du programme, les innovations techniques et d’usage, la sécurité, l'éco-conception ou la solidité financière.


Déjà connu dans le domaine automobile avec le Citroën Berlingo électrique, Venturi présente un véhicule 3 places, avec conduite en position centrale, animé par un moteur électrique central. L'Eclectic 2.0 revendique une autonomie de 150 km et une vitesse maximale de 90 km/h. Cette étude est en réalité la prolongation du concept éponyme présenté lors du Mondial de Paris 2008.

La société Venturi percevra une subvention de 800.000 euros pour un projet d’environ 3 millions d’euros.


L'Astute Car, c'est son nom, est un véhicule électrique de catégorie M1 revendiquant une longueur de 3m et pouvant accueillir quatre passagers. Aucune donnée technique n'est indiquée, mais le constructeur annonce une autonomie de 200 km et une vitesse de pointe de 140 km/h. Particularité : l'ensemble des commandes de conduite (freinage, direction et accélération) est positionné au volant.

AKKA Technologies va recevoir une subvention de 700.000 euros pour un projet d’environ 5 millions d’euros.


Homologuée dans la catégorie des quadricycles lourds à moteur (- de 400 kg), la Modulgo offre 3 places frontales. Animé par un moteur électrique, le modèle dispose d’un système de recharge automatisé de batteries par induction à haut rendement. La société ne communique aucune autre information.

La société Induct touchera une subvention de 690.000 euros pour un projet d’environ 2 millions d’euros.


Plus qu'un modèle en particulier, ce projet se présente comme une plate-forme urbaine multi-services pouvant servir de bases à différents véhicules. En configuration transport de personnes, le véhicule peut embarquer jusqu’à 6 passagers. La Moov'Eco repose sur un châssis en aluminium et est animé par des moteurs-roues électriques alimentés par des batteries.

La société MUSES recevra une subvention de 780.000 euros pour un projet d’environ 2 millions d’euros.