PSA Peugeot Citroën : baisse des ventes de 5% en 2013

Voir le site Automoto

Peugeot 308 seconde génération, lancée le 12 septembre 2013, à partir de 17.800 euros
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-01-20T09:56:00.000Z, mis à jour 2014-01-20T13:57:21.000Z

Malgré une progression significative sur le marché chinois et un regain en Amérique du Sud, le groupe automobile PSA a légèrement chuté en termes de ventes en 2013, plombé par un climat européen morose et une absence de livraison de pièces détachées.

Nouvelle chute
Si tout devrait sourire au concurrent Renault, PSA Peugeot Citroën est le premier à délivrer ses chiffres de vente pour l'année 2013. Sans surprise, le groupe français recule de 5% à 2,82 millions d'unités écoulées dans le monde, contre 2,965 millions l'an précédent.

Cette baisse s'explique par deux facteurs : un marché européen en berne malgré les nouvelles 2008 et C4 Picasso, où le groupe sous performe, et l'embargo sur l'Iran (toutefois levé en fin d'année) empêchant la vente de pièces détachées.


La Chine sauve l'honneur
Cependant, le groupe peut se réjouir de vecteurs de croissances significatifs. Si l'Amérique Latin ne progresse que de 7% à plus de 303.000 unités, la Chine prend une part importante avec un bond de 26% à 557.000 unités grâce au succès des Peugeot 301 et Citroën C4L. Le marché chinois aide à l'internationalisation de PSA, ayant besoin de réduire son indépendance à l'Europe où la part reste aujourd'hui de 58%, contre 62% en 2012.

En 2014, PSA Peugeot Citroën ne fait aucune projection, n'annonçant seulement que l'arrivée des diesel BlueHDi sur l'ensemble des gammes. Les sorties les plus importantes seront la C4 Cactus pour Citroën, la 308 SW pour Peugeot, sans oublier le duo de petites citadines 108/C1 en partenariat avec Toyota.