PSA Peugeot Citroën : l'État pousse le rachat d'Opel

Voir le site Automoto

PSA Opel 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-01-09T12:54:00.000Z, mis à jour 2013-01-09T13:55:06.000Z

Afin de mettre la pression sur le constructeur français, le gouvernement a soufflé l'idée du rachat de la branche européenne de General Motors. Une idée déjà évoquée et non retenue pas PSA et GM.

La ministre de l'Economie, Pierre Moscivici, a mit la pression sur PSA pour un éventuel rachat d'Opel.

"Pure spéculation"
L'alliance n'a pas encore soufflé sa première bougie que la deuxième étape est déjà vu franchie par le gouvernement Français. Dans un article du Monde ce mardi, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, aurait soufflé la proposition du rachat de la marque au Blitz, une source proche du ministère ayant rapporté que "le seul moyen de convaincre les Américains, ce serait que PSA rachète directement Opel". Sauf que l'opération a évidemment été discutée des mois auparavant entre les deux groupes, et non retenue. Opel a commenté ce mercredi via l'AFP cette déclaration en affirmant qu'elle n'était que "pure spéculation et rien d'autre".


Centrés sur l'Europe
Le rapprochement entre le duo Peugeot-Citroën et Opel est difficile autant sur le papier que financièrement. PSA est en mauvaise condition financière et peine à internationaliser ses ventes. Car c'est en Europe que le groupe français a perdu gros avec la chute du marché, en cours depuis 4 ans, et Opel centré sur le Vieux Continent est encore plus mal loti, avec des pertes d'un milliard d'euros par an. Et les modèles se révèlent très concurrentiels entre eux, toutes les Opel ayant leur rivale directe chez Peugeot et/ou Citroën.


PSA-Opel vs VW ?
L'idée sous-jacente est de contrer le poids lourd Volkswagen, grignotant le marché européen et se voyant déjà n°1 mondial d'ici 5 ans. La trio hypothétique Peugeot-Citroën-Opel profiterait donc d'un développement de plates-formes communes, déjà projeté dans l'alliance avec GM, et ainsi d'économies d'échelles. Toutefois, il faudrait revoir les positionnements de certains modèles afin qu'ils ne se mettent pas des bâtons dans les roues entre-eux, et qu'ils puissent répondre à leurs critères respectifs. Car un trio C3/208/Corsa ne pourra vivre si les dimensions, moteurs, équipements et prix sont équivalents.

Pour rappel, les trois seuls projets en cours - officiels - sont ceux des futures Peugeot 3008-5008/Opel Zafira, Citroën C3/Peugeot 208/Opel Corsa et C3 Picasso/Opel Meriva.