Officiel : PSA discute du rachat de la marque Opel

Voir le site Automoto

Logo Peugeot Opel 2017
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2017-02-14T13:23:01.763Z, mis à jour 2017-02-14T18:46:32.445Z

En difficulté sur le marché européen, le géant automobile américain General Motors est officiellement en discussions pour céder sa marque Opel à PSA (Peugeot Citroën et DS), a indiqué le groupe français ce 14 février 2017.

La Saint-Valentin pourrait non seulement rapprocher les couples mais aussi deux acteurs de l'automobile. Quatre ans après le partenariat GM-PSA ayant donné trois projets de véhicules, les deux groupes américain et français seraient en pourparlers pour la revente de la marque automobile Opel au second.

[Essai duel : Peugeot 2008 vs Opel Mokka X]


Des discussions avancées

"General Motors et le Groupe PSA examinent régulièrement les opportunités d'expansion et de coopération" a précisé le constructeur dans un communiqué publié ce 14 février 2017 , "le Groupe PSA confirme examiner avec General Motors, de nombreuses initiatives stratégiques visant à améliorer sa rentabilité et son efficacité opérationnelle, y compris une acquisition potentielle d’Opel / Vauxhall. A ce stade, il n’existe aucune certitude sur la conclusion d’un éventuel accord."

En 2012, les deux entités avaient déjà réfléchi à la solution radicale d'une fusion, idée rapidement abandonnée. Pour rappel, Opel est propriété de General Motors depuis 1929, et la branche Vauxhall depuis 1925.

Des projets en cours

Cette année-là, General Motors et PSA s'étaient arrêtés à un simple un partenariat afin de produire trois catégories de véhicules en commun. GM prenait ainsi 5% du capital du groupe français, mais les a revendus dès fin 2013. Cependant, les projets, qui vont se concrétiser cette année avec les deux trio de SUVs citadins Citroën C3 Aircross, Peugeot 2008 et Opel Crossland X ou les compacts Peugeot 3008/Opel Grandland X/Citroen C4 Aircross, se poursuivent.

► Voir l'Opel Crossland X 2017 en photos officielles


Opel Crossland X 2017

Opel en crise

Rien n’est encore signé, mais General Motors, durement touché par la crise financière de 2008 l’ayant conduit à une faillite et l'abandon de marques comme Pontiac ou Saab, continue de subir des pertes colossales en Europe, autour de 15 milliards d’euros au total sur les quinze dernières années.

Sa marque locale Opel (et la filiale britannique Vauxhall) ont brièvement eu le soutien de l’emblème Chevrolet entre 2005 et 2013, et représente aujourd’hui le 6ème groupe du continent, avec près d’un million de véhicules vendus par an. Encore proche du podium en 2012, le duo Opel/Vauxhall a perdu le combat avec Ford pour le 4ème rang, puis été passé par BMW/MINI en 2016, et est en passe de l’être par FIAT-Chrysler en 2017.

Buick menacé ?

Ailleurs, la marque Buick de General Motors pourrait disparaître aux Etats-Unis si non repensée. La gamme est aujourd’hui majoritairement composée de voitures Opel comme sa meilleure vente outre-Atlantique, le petit SUV Encore (un Mokka X), la compacte Verano (Astra) ou la berline Regal (Insignia). A noter, Buick s'écoule majoritairement en Chine, ce qui devrait sauver son avenir.

La marque australienne Holden pourrait être aussi partiellement impactée, vendant des allemandes rebadgées (Astra, Insignia, Cascada) autour des Chevrolet.

[Essai du Peugeot 3008 II, fruit du partenariat PSA-GM]