PSA Peugeot Citroën : 1ers bénéfices depuis 2011. Quelles nouveautés pour 2016 ?

Voir le site Automoto

Peugeot 308 GTi 2015
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-07-29T13:35:25.967Z, mis à jour 2015-07-30T08:08:41.521Z

Le groupe français automobile PSA Peugeot Citroën a présenté ses premiers résultats dans le vert depuis 2011, en enregistrant un bénéfice net de 571 millions d’euros au premier semestre 2015. Et quel plan pour 2016 ?

La sortie de crise sonne enfin chez le constructeur français PSA. Touché par des pertes financières pendant plusieurs années, le groupe automobile Peugeot Citroën reprend des couleurs, en communiquant ce 29 juillet sur des premiers bénéfices  depuis 2011.


PSA prudent sur 2015

PSA a enregistré un chiffre d’affaires de 28,9 milliards d’euros au premier semestre, en hausse de 7% par rapport à l’an passé, et surtout un résultat net de 571 millions d’euros, contre une perte de 114 millions d’euros au premier semestre 2014.

"Nous avons bénéficié de vents porteurs au 1er semestre, et restons lucides au 2nd semestre" signale le PDG Carlos Tavares. Pour le reste de l’année 2015, bien que lucide, PSA compte sur son plan ambitieux « Back in the Race », ayant débuté par des suppressions de poste, et continuant par un repositionnement de ses marques : Citroën grand public, Peugeot généraliste/sport/accès premium et DS haut de gamme, symbolisées aujourd’hui par les C4 Cactus, 308 GTi et DS5.


4 nouveaux modèles en 2016. Mais lesquels ?

Pour la suite, « PSA va lancer 6 nouveaux modèles en Chine en 2016 et 4 en Europe » poursuit le dirigeant. Les 4 voitures concernant la France devraient être les nouvelles générations de Peugeot 3008 et Citroën C3 Picasso, cousins respectivement des Opel Zafira et Meriva (fruits du difficile partenariat avec General Motors), le duo Citroën C3/DS3 tant attendue (aujourd’hui très loin des Peugeot 208/Renault Clio), ainsi que le <strong>SUV DS6</strong>, lancé en Chine mais adapté pour l’Europe.

Des restylages sont également attendus sur les Peugeot 2008 et DS4 (dérivée en Crossback ?). A ne pas oublier, les utilitaires Citroën Jumpy et Peugeot Expert seront remplacés pour concurrencer le Renault Trafic.

En Chine, la berline Citroën C5 devrait trouver une remplaçante contrairement à l'Europe, une berline DS étant également attendue pour affronter les Audi A6, BMW Série 5 ou Mercedes-Benz Classe E. Un crossover Peugeot 6008 est aussi sur les rails pour remplacer le 5008, mais serait davantage prévu pour 2017.


Objectif voiture autonome et hybride sportif ?

Enfin, PSA a dévoilé un prototype de voiture semi-autonome sur base de Citroën C4 Grand Picasso, rejoignant la course où participent activement Google, Mercedes-Benz, Audi, Tesla, et le rival de toujours Renault (avec Nissan). «Pour avoir testé la voiture autonome de PSA, je peux vous dire que je me suis senti à l'aise et en sécurité" souligne Carlos Tavares.

Cependant, PSA reste flou sur ses technologies moteur, avec pour seule annonce l’objectif de "95 g/km de CO2 pour 2020" (contre 110,3 g/km en 2014). L‘ambitieux Hybrid Air est à l’arrêt en raison du trop lourd coût de développement pour trop peu d’avantage, l’électrique et l’hydrogène ne sont au programme, l’hybride diesel semble être mis au placard, et l’hybride essence n’est pour le moment présent que sur le prototype ambitieux 308 Hybrid R.