PSA Peugeot Citroën : ventes en baisse, 4 projets avec GM

Voir le site Automoto

Photo 5 : Peugeot 208 XY : la déclinaison chic
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-10-24T08:27:00.000Z, mis à jour 2012-10-24T08:30:23.000Z

La poursuite des mauvais chiffres est confirmée pour le groupe automobile français, révélant une chute de ses ventes mondiales et de son chiffre d'affaires au dernier trimestre, ainsi que ses projets avec l'américain GM.

Mauvais troisième trimestre pour PSA Peugeot Citroën, confirmant un nouveau repli de ses ventes mondiales.

Rouge toujours
La chute est freinée par rapport aux mois précédents, mais PSA Peugeot Citroën accuse de nouveau le coup en communiquant des ventes en recul de 6,3% dans le monde (625.267 unités), et surtout un chiffre d'affaires de -8,5% dans la division automobile, tirant le groupe - avec Faurecia, Gefco et Banque PSA - à -4%. Sur les 9 premiers mois de 2012, les ventes mondiales de PSA sont en baisse de 9,4% (2,10 millions), dont -6,6% pour Peugeot à 1,16 million d'unités et -12,7% pour Citroën à 942.678 ventes.


En détails
C'est évidemment en Europe que le groupe pêche, avec un recul de 13% les trois derniers mois. Heureusement, les ventes faiblissent légèrement en Amérique Latine (-4%), stagnent en Russie (-0,4%) et grimpent en Chine (+8%) et dans le reste du monde (+13%). En parallèle, la vente de pièces détachées est quasiment nulle, après le blocage en Iran, marché représentant 120.000 unités l'an dernier à la même période. En cumul, la perte est de 20,5% pour PSA.


4 projets avec GM ?
Réunis autour du désir de la réduction des coûts, autour de 2 milliards d'euros par an d'ici 2015, PSA et General Motors avaient signé un accord préalable le 29 février 2012. Depuis, les discussions ont été apparemment fructueuses puisque les groupes "ont sélectionné quatre projets" en commun. Non précisés, il s'agirait donc d‘un minispace (type Opel Meriva ou C3 Picasso), d'un monospace compact (Opel Zafira et C4 Picasso), d'une berline de la taille des Peugeot 408, Citroën C5 et Opel Insignia, ainsi qu'une ""plateforme modernisée pour le segment des petites voitures à faibles émissions de CO2", donc du gabarit des Citroën C3 et Opel Corsa.