PSA : quid du futur de l'usine d'Aulnay-sous-Bois ?

PSA : quid du futur de l'usine d'Aulnay-sous-Bois ?
Les 3.600 employés de l'usine PSA Peugeot-Citroën d'Aulnay ne connaissent toujours pas l'avenir de leur site. La direction du groupe n'a pas voulu s'engager sur ce point, à l'aube du comité central d'entreprise.
Le comité central d'entreprise extraordinaire de PSA définira le futur du site PSA d'Aulnay cet après-midi.

Réunion d'importance

Il y a deux semaines, le jeudi 9 juin, la CGT divulguait une note interne du groupe PSa Peugeot-Citroën, qui n'avait jamais été remise à la direction et servait de scénario envisageable. Y était mentionnée une future fermeture du site d'Aulnay-sous-bois en 2014, qui produit actuellement la Citroën C3 à raison de 200.000 unités par an. Aujourd'hui, ce comité central d'entreprise était organisé pour mettre les points sur les "i".


Accord tripartite ?

Avant la réunion, le responsable du syndicat CGT, Bruno Lemerle, comptait demander à PSA "des garanties sérieuses concernant l'emploi sur les différents sites, avec l'attribution de la fabrication des modèles". Lors du CCE, où B.Lemerle est présent, sera exhorté un accord tripartie entre la direction de PSA, les 7 syndicats et l'Etat.


Et SevelNord ?

Dans le même document, le site de Sevelnord, dans le département du Nord (59), était mentionné avec une hypothétique fermeture suite à l'arrêt du partenariat PSA-Fiat sur les véhicules utilitaires légers en 2017. La production était tout de même prévue jusqu'en 2019.L'usine devrait aussi être au coeur des discussions.


Madrid ?

Selon le fameux document interne révélé par la CGT, l'usine de Madrid serait l'un des sites privilégiés par la future compacte au lion, sans nul doute la remplaçante de la Peugeot 308, appelée 301. Pas de précisions pour l'instant sur ce sujet, alors que l'actuelle 308 est fabriquée à Sochaux et Mulhouse.


Plus de précisions à venir dans l'après-midi.


News associées