PSA Peugeot Citroën : un retour aux Etats-Unis d’ici 10 ans

Voir le site Automoto

Présentation PSA groupe Peugeot Citroën 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-04-05T09:49:34.254Z, mis à jour 2016-04-05T10:39:31.052Z

Dans son offensive "Push to Pass" présentée ce 5 avril 2016, le constructeur français PSA Peugeot Citroën vise une intégration sur le marché automobile américain dans la prochaine décennie, probablement via DS.

PSA Peugeot Citroën a présenté son nouveau plan « Push to Pass » pour les prochaines années 2016-2021, au travers d’une présentation orchestrée ce mardi matin 5 avril par le PDG Carlos Tavares. 


Back to the States

La plus grande annonce à retenir de cette conférence est le retour programmé du constructeur français en Amérique du Nord dans les 10 prochaines années, mais « un retour progressif » précise Carlos Tavares. Des services de mobilité seront opérés dès 2017 outre-Atlantique afin de comprendre la clientèle, puis la vente envisagée devrait démarrer, probablement par la marque premium DS, représentant « l’avant-garde à la française ».

PSA avait tenté l'aventure du marché américain en 1958 avec la 403, puis la 404 en 1961, la 504 étant le plus gros succès dans les années 70 (80.000 ex), la 304, la 604, la 505 équipant les taxis de New York. Après l'échec de la 405, Peugeot se retire en 1991, après 250.000 ventes au total. Citroën y est plus réputé malgré des ventes bien inférieures, avec la Traction dès 1938, la DS (38.000 ex entre 1966 et 1973), la 2CV, la SM (photo), la Méhari (plus de 1.000 unités), l'Ami 6, la CX et la XM écoulée à de rares exemplaires jusqu'en 1991.

Citroën SM Pub Etats-Unis 1971


28 nouveautés dont un pick-up

En parallèle, PSA a promis le lancement de 28 nouveautés en Europe d’ici 2021, dont 9 Peugeot, 12 Citroën, et 5 DS. Parmi celles-ci, 7 hybrides rechargeables seront proposées, ainsi que 4 électriques. Autre voiture inédite, un pick-up de charge utile d’1 tonne, de dimensions similaires au prochain Renault Alaskan. Les voitures autonomes ne sont pas en reste, avec des aides en situation d'embouteillages (traffic jam assist) en 2018, une semi-autonomie en 2020 (il sera possible de lâcher le volant) et des véhicules totalement autonomes en 2021.

Hors Europe et Amérique du Nord, Peugeot Citroën compte dépasser le million de voitures annuelles en Chine, vise la construction d’une usine en Asie du Sud-Est, le doublement de ses ventes en Amérique Latine et étudie son retour en Inde d’ici 6 ans. A terme, dès 2018, PSA escompte une marge opérationnelle de 4% (contre 1% aujourd’hui) et être le constructeur généraliste plus rentable en Europe.