Publicité : Quand Porsche répond à l'affaire DSK

publicite-porsche-repond-a-l-affaire-dsk-4016576
Nous avions appris hier le nom du propriétaire de la Porsche Panamera ayant transporté Dominique Strauss-Kahn. Aujourd'hui, c'est la marque qui reprend l'actualité à sa manière dans une publicité.
Une pub Porsche pour dépoussiérer l'affaire DSK-Porsche, on aime !

L'affaire

Le 28 avril 2011, l'AFP communiquait une photo où Dominique Strauss-Kahn sortait d'une Porsche Panamera S en compagnie de sa femme Anne Sinclair, en visite à Paris. Le président du FMI, et probable candidat aux primaires PS des élections présidentielles 2012, avait donc été décrié pour son train de vie ostentatoire. Hier, on apprenait d'Arnaud Lagardère que la berline allemande appartenait à Ramzi Khiroun, porte-parole du groupe et conseiller de Dominique Strauss-Kahn.

Actu détournée

Cette publicité Porsche est claire et précise. Le texte est bref, "Porsche ne fait pas de politique. Juste de belles mécaniques." Pas de commentaires, juste montrer que Porsche ne penche pas pour un parti particulier. Et profiter pour se faire un petit coup de pub.



Pour présenter la version hybride

Cette publicité n'est pas seulement que pour reprendre l'actualité et faire taire les réactions autour de cet évènement. Porsche communique à travers ce texte bref et efficace, sa prochaine Panamera S Hybrid. Reprenant le V6 de 333 ch, elle s'équipe d'une système hybride avec bloc électrique de 47 ch, pour un total de 380 chevaux. Transmission intégrale, ses 4 roues motrices transportent les 4 passagers pour 7,1 l/100 km (12,5 l/100 km pour la version essence), et ce jusqu'à 270 km/h.

Une future version moins polluante pour Mr. Strauss Kahn ? Mais pas moins chère (107.800 euros).

News associées