Rachat de Ssangyong : l'indien Mahindra devrait obtenir plus de 50%

Voir le site Automoto

SsangYong, au plus mal, souffre de pertes records
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2010-08-12T13:00:00.000Z, mis à jour 2010-08-12T13:00:00.000Z

Après le retrait de trois candidats au rachat de Ssangyong, la marque coréenne a finalement préféré l'offre du constructeur indien Mahindra parmi les trois restantes.

Mahindra, constructeur indien, a été choisi en tant que repreneur majoritaire de Ssangyong.


Avant que Renault ne se retire de la vente avec deux autres prétendants, les candidats avant le choix définitif n'étaient que trois, en l'occurrence les groupes indiens Mahindra&Mahindra et Ruia Group (société de holding détenant Dunlop), ainsi que le coréen Yuong An.


Il semblerait que l'annonce du choix de Mahindra intervienne après le retrait de la candidature de l'alliance Renault-Nissan-Samsung Motors signalé il y a quelques jours. Sans le trio franco-nippo-coréen, ne restait que le constructeur indien Mahindra comme seul candidat crédible.

Aucun chiffre officiel n'est parvenu à ce jour, mais il serait question d'environ 400 millions de dollars soit environ 300 millions d'euros, voire un peu plus étant donné les dettes accumulées par le constructeur coréen depuis les dernières années.


Il faudra 3 mois avant que les discussions n'arrivent à leur terme. Est attendu un accord pour le mois d'octobre prochain, pour une cession de la majorité des parts en novembre 2010. Les pourparlers auront pour point principal le montant du rachat, annoncé comme trop élevé par les autres candidats.

En cas d'échec, c'est assurément la fin pour la firme Ssangyong, liquidation et fermeture.