Radars : le gouvernement ferme sur la suppression des panneaux et les avertisseurs

Voir le site Automoto

Radars Automatiques - AutoMoto
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-05-18T15:31:00.000Z, mis à jour 2011-05-18T15:39:32.000Z

Le ministre de l'Intérieur Claude Géant a réaffirmé sa volonté de démonter les panneaux de radar fixe et d'interdire les avertisseurs, lors de la réunion à l'Assemblée Nationale ce mercredi 18 mai.

Un Premier Ministre sur ses positions et des députés partagés, la questions des indications de radar divise l'UMP.



François Fillon a fait part de sa fermeté au sujet de cette mesure phare de la Sécurité Routière concernant les radars : "La décision, c'est bien d'enlever les panneaux. Cette décision n'est absolument pas remise en cause", a dit le ministre lors d'une rencontre à l'Assemblée nationale avec des députés UMP.


Philippe Meunier, député du Rhône (69) s'est exprimé : "S'il faut un texte législatif pour faire passer une ces mesures, on fera barrage. On nous dit que ces dispositions ne peuvent plus être changées car annoncées. C'est à voir et surtout c'est faux. On peut très bien revenir sur une décision. Il faut trouver un compromis." Yves Albarello, député UMP de Seine-et-Marne ajoute : "Nous demandions un moratoire et nous n'avons pas de moratoire [...] On souhaitait un peu de recul, la mise en place d'une commission et qu'on analyse les besoins pour faire des propositions concrètes.", a déclaré



Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale ,qui s'était exprimé hier sur la question, s'est remis dans le rang aujourd'hui. "Nous avons trouvé plusieurs points d'accord [...] La sécurité routière est un sujet majeur pour notre majorité. Il est hors de question de sortir de cette ligne-là". Il a également décidé d'un "comité de liaison" sur la suppression de panneaux de radars, entre l'UMP et le ministère de l'Intérieur.

AFFTAC Coyote Wikango Inforad




En parallèle, les automobilistes, fabricants d'avertisseurs et application mobiles sous le drapeau de l'AFFTAC se liguent en ce moment-même contre l'interdiction des avertisseurs de radars, dans les grandes villes de France.

Continuez à livrer vos commentaires sur ces nouvelles mesures !