Rallye WRC d'Argentine 2015 : Meeke cède un peu de terrain après ES8

Voir le site Automoto

Kris Meeke DS 3 Rallye WRC Argentine 2015
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-04-25T14:45:00.000Z, mis à jour 2015-04-26T10:17:15.000Z

Sébastien Ogier puis Andreas Mikkelsen ont remporté les deux premières spéciales de la journée du samedi, au volant de la Polo R. Kris Meeke, leader au général, est prudent avec sa Citroën.

Vendredi, il s'est passé beaucoup de choses sur le Rallye d'Argentine, à commencer par le problème technique rencontré par Sébastien Ogier, obligé d'abandonner ses chances de remporter une quatrième course de rang. Ses équipiers Mikkelsen et Latvala ont également fait face à des soucis, ce qui a profité aux pilotes Citroën, avec un avantage de plus d'une minute pour Kris Meeke sur Østberg.

SS7 - Fernet Branca-Capilla Del Monte-San Marcos I (23.05 km)
Sébastien Ogier avait prévu de reprendre la piste samedi et il s'est illustré d'entrée en signant le scratch de la première spéciale de la journée. "Il y a beaucoup de poussière et c'est difficile d'y voir. Je suis un peu inquiet pour la longue spéciale." a expliqué le Français, qui devance Mikkelsen (+3.6) et Latvala (+3.8). C'est donc un triplé pour Volkswagen, triplé qui fait un peu oublier les pépins du vendredi. Leader au général, Kris Meeke, victime d'un tête à queue, doit se contenter du huitième chrono, à 21 secondes d'Ogier. Il a surtout perdu près de quinze secondes sur Østberg, son dauphin. A l'arrivée, il a indiqué, "C'était très, très poussiéreux et je me suis embrouillé sur mes freinages."



WRC Argentine 2015 ES8



SS8 - San Marcos - Characato I (42.50 km)
"J'ai été très prudent. Pour moi, c'est la spéciale la plus difficile du Rallye. Certes, j'ai lâché un peu de temps, mais ça va." a confessé Kris Meeke, une fois encore huitième temps à l'issue de la huitième spéciale, la plus longue du samedi. Devant, nous retrouvons Mikkelsen, qui confirme l'excellente forme de la Polo R quand elle n'est pas embêtée par sa mécanique. Le Norvégien termine devant Dani Sordo (Hyundai) et Østberg, qui reprend plus de 20 secondes sur Meeke au général. Latvala, lui, a commis une erreur, "Je suis sorti. La voiture s'est retrouvée dans l'herbe. Je suis chanceux de ne pas avoir touché une pierre. Après ça, j'ai perdu du rythme." Et pour cause puisqu'il est à 29,4 du vainqueur de la spéciale.

Ce samedi, il reste encore deux spéciales à parcourir pour les pilotes.