Dans l'actualité récente

Rallye WRC d'Argentine 2015 : Meeke en route vers sa première victoire

Voir le site Automoto

Kris Meeke DS 3 Rallye WRC d'Argentine 2015
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-04-26T07:06:00.000Z, mis à jour 2015-04-26T10:16:20.000Z

Kris Meeke (Citroën) est à deux spéciales de remporter son premier Rallye. Après ES10, il compte 38.6 secondes d'avance sur son coéquipier Mads Østberg.

Impérial vendredi, victime d'un tête à queue sans conséquence le samedi matin, Kris Meeke est plus que jamais en route pour son premier succès en WRC. Au volant de sa Citroën, débarrassé des pilotes Volkswagen en proie à des soucis techniques, il devance Mads Østberg de 38.6 secondes et Jari-Matti Latvala de 1'03.7.

ES9 annulée

La première spéciale de l'après-midi, qui est la même que celle du matin, a été annulée par les organisateurs en raison d'un accident ayant impliqué Hayden Paddon, John Kennard et certains spectateurs. Elle a été stoppé après le passage de cinq voitures, sachant que les pilotes et copilotes n'ont pas été blessés, et que les spectateurs ont été pris en charge par les services de secours. "Les services de secours étant réquisitionnés sur cet incident, l'organisation a décrété l'annulation de la spéciale." ont déclaré les organisateurs pour justifier leur décision.



WRC Argentine 2015 ES10



SS10 - San Marcos - Characato II (42.50 km)
Nouvelle domination de Volkswagen samedi, en Argentine, avec le scratch d'Andreas Mikkelsen, son deuxième d'affilée. Il termine devant son coéquipier Jari-Matti Latvala (+2.9) et Kris Meeke (+6.9). Le britannique, actuel leader du Rallye, en profite pour reprendre 6 secondes pleines sur Mads Østberg, cinquième de la spéciale (+12.9). A noter, tout de même, la légère alerte pour Meeke, obligé de s'arrêter après le passage d'un gué, "Une alarme s'est mise en route et j'ai paniqué, a-t-il indiqué. Je ne savais pas quoi faire alors j'ai éteint le moteur, puis je l'ai remis en marche. J'espère que tout ira bien demain. Je pense que ce sera un beau dimanche pour piloter. "

Pour Sébastien Ogier, qui avait signé le scratch lors de la première spéciale, ce fut encore une journée compliquée. En effet, il a perdu près de quatre minutes lors de ES10 à cause d'une panne de direction assistée. La fiabilité n'aura donc pas été la meilleure alliée des Volkswagen en Argentine.

Les pilotes repartiront pour deux spéciales ce dimanche, dont la Power Stage.