Dans l'actualité récente

Rallye WRC d’Australie 2015 : Latvala en tête vendredi

Voir le site Automoto

Jari-Matti Latvala Volkswagen Rallye WRC Australie 2015
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-09-11T10:20:13.064Z, mis à jour 2015-09-11T11:16:01.423Z

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Volkswagen) a pris la tête du rallye WRC d’Australie pour 2 secondes face au Britannique Kris Meeke (Citroën) et 5 secondes à son coéquipier, le Français Sébastien Ogier.

Sébastien Ogier affiche une avance incontestable avant la 10ème épreuve de la saison du championnat du monde des rallyes 2015. Avec 207 points, le Gapençais possède 93 longueurs sur son coéquipier Jari-Matti Latvala, et peut facilement décrocher sa troisième couronne consécutive, devant compter 84 points à l’arrivée dimanche.



Sordo, Meeke, et finalement Latvala

Parti sur les chapeaux de roues, Dani Sordo avait pris les trois premiers temps scratch, affichant Hyundai sur un provisoire doublé, Hayden Paddon l’épaulant à 7 secondes. Mais la longue 4è spéciale (près de 30 km) a remis les compteurs à zéro, Kris Meeke doublant les coréennes sur sa Citroën DS3, le trio Volkswagen étant relégué à plus de 10 secondes.

Mais dans l’après-midi, Jari-Matti Latvala a enchaîné les performances, s’offrant trois spéciales consécutives pour réduire l’écart à 4,5 secondes sur le Britannique, avant de finir second de l’ultime spéciale de ce vendredi à 5 secondes de Sébastien Ogier, mais largement devant Meeke, de quoi prendre les devants au général, pour 2 petites secondes. Ogier vient monter sur la petite marche du podium provisoire à 4,6 secondes, Andreas Mikkelsen concluant à moins de 13 secondes.

Suivent les trois Hyundai de Sordo (+16 s), Paddon (+25 s) et Thierry Neuville (+37 s), le Belge se plaignant de la poussière – « dans certains endroits la visibilité est de quelques mètres, c’est dangereux pour être honnête" - étant talonné par Ott Tänak sur Ford M-Sport (+40 s). Son coéquipier, Elfyn Evans, affiche lui déjà 2 minutes 21 secondes d’écart de la tête, « je sens comme si la voiture avait son propre esprit, c’était une journée difficile ».

L’autre Français, Sébastien Lefebvre, remplaçant de Mads Ostberg qui avait percuté un camion en reconnaissance mardi dernier, a cassé une suspension dans la dernières spéciale de la journée, mais pourra repartir demain, mais en catégorie Rally 2.

Et juste pour le spectacle, la petite frayeur d'Ogier au shakedown jeudi :