Rallye WRC de Grande-Bretagne 2015 : Ogier prend le large après 13 spéciales

Voir le site Automoto

WRC   Rallye Grande Bretagne 2015   Sébastien Ogier
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-11-14T15:44:54.783Z, mis à jour 2015-11-15T12:36:44.897Z

Sébastien Ogier, qui bénéficiait d’une avance de 13’’5 sur Kris Meeke au soir de la première journée, continue de creuser l’écart en tête du Rallye de Grande-Bretagne. Le pilote Volkswagen a repris encore l’équivalent de 17’’ en sept spéciales.

Cette deuxième étape comporte encore deux spéciales en soirée mais Sébastien Ogier a d’ores et déjà fait le break malgré cette boue qui rend la chaussée très glissante.

Spéciale 7 - Gartheiniog (11,3 km)

Bonne entrée en matière pour Thierry Neuville sous un ciel plus que maussade. Le Belge s’adjuge le meilleur chrono de cette première section devant Jari-Matti Latvala, reparti tout comme lui en Rally2 -à cause d’une sortie de route en tout début de rallye. Andreas Mikkelsen est crédité du troisième temps. Kris Meeke et Sébastien Ogier, qui s’est dit encore très meurtri par cette série d’attentats ayant frappé Paris la nuit dernière, complètent le top 5. L’écart entre ces deux pilotes passe de 13’’5 à 12’’1. “Quand de telles choses se produisent, c'est dur de continuer. Ce que nous faisons est accessoire. Nous essaierons d'être dans de meilleures dispositions plus tard," confiait Sébastien Ogier à propos du drame survenu à Paris.

Spéciale 8 – Dyfi (25,9 km)

Thierry Neuville, qui a fait le plein de confiance, récidive dans la spéciale suivante. Sébastien Ogier est en embuscade à 1’’1. Kris Meeke, classé 3e de l’ES, laisse échapper trois secondes. Mais on notera surtout cet impact à l’avant droit sur la Citroën de Mads Ostberg. Le Norvégien perd l’équivalent d’une minute, ce qui le fait rétrograder de la 4e à la 5e position. Autre déconvenue du côté de Jari-Matti Latvala. Victime d’une casse de transmission, le Finlandais ne repartira qu’avec le 17e temps. Il ne pointe même plus dans le top 50.

Spéciale 9 - Gartheiniog (11,3 km)

Cette fois ci c’est au tour d’Andreas Mikkelsen de briller. Le Norvégien grille la politesse à Kris Meeke pour quatre dixièmes, lui-même talonné par Hayden Paddon. Sébastien Ogier ne signe que le 6e temps mais fort heureusement pour le Français, l’addition n’est pas très salée puisqu’il ne concède que 1’’4 à son adversaire direct.

Spéciale 10 – Dyfi (25,9 km)

Sébastien Ogier a aussitôt réagi dans l’ES10 Le Français renoue avec la tête du tableau et sans conteste, et pour cause il colle 5’’6 à son plus proche poursuivant Kris Meeke. Lequel accuse désormais presque 20 secondes de retard au général sur le pilote Volkswagen. Andreas Mikkelsen s’octroie le 3e chrono. Dani Sordo perd quant à lui deux positions et se retrouve désormais 6e à cause d’un souci de boite de vitesses.

Spéciale 11 – Dyfnant (19 km)

Sébastien Ogier réalise un nouveau temps scratch mais son chrono a en fait été ajusté. La commission de course a estimé que le Français avait perdu l’équivalent de 31 secondes suite à l’incident de Thierry Neuville. Parti en tonneaux, la Hyundai i20 bloquait totalement la route. Encore 6’’3 de repris par le Champion du Monde sur Kris Meeke, classé 3e de la spéciale. Andreas Mikkelsen s’intercale entre eux. Mads Ostberg a également connu une petite excursion hors piste. Crédité du 29e chrono, il glisse de la 4e à la 8e position au général.

Spéciale 12 – Aberhirnant (13,9 km)

Sébastien Ogier domine une nouvelle fois les débats et accentue son avance à 28’’9. Kris Meeke et Mads Ostberg héritent des places d’honneur.

Spéciale 13 – Chirk Castle (2 km)

Ott Tanak signe son premier temps scratch du rallye sur cette superspéciale mais les écarts étaient plus que serrés puisque un dixième seulement le sépare d’Andreas Mikkelsen (2e) et deux de Sébastien Ogier. Kris Meeke, 7e de la spéciale, perd encore 1’’8. Le Norvégien pointe désormais à plus de 30 secondes du leader.