Rallye WRC de Suède 2015 : Mikkelsen émerge dans le chaos

Voir le site Automoto

Le Norvégien Andreas Mikkelsen au volant de sa Volkswagen Polo R WRC lors du Rallye de Suède 2015.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-02-13T17:17:00.000Z, mis à jour 2015-02-17T11:38:35.000Z

Longtemps leader du Rallye de Suède, deuxième épreuve de la saison 2015 de WRC, le Français Sébastien Ogier (Volkswagen) a fini par partir à la faute, laissant ainsi la tête de la course à son coéquipier norvégien, Andreas Mikkelsen.

On ne le répètera jamais assez mais les sports mécaniques ne sont pas une science exacte. Impérial tout au long de la matinée de ce vendredi 13 février, le Français Sébastien Ogier (Volkswagen) a abandonné la tête du Rallye de Suède, deuxième épreuve de la saison 2015 de WRC, à son coéquipier norvégien Andreas Mikkelsen (Volkswagen). A moins d'un miracle, l'autre Polo R conduite par le Finlandais Jari-Matti Latvala est hors-course pour la victoire finale.

ES6 : Ogier broie du noir
Leader incontestable ce vendredi matin avec trois meilleurs temps enlevés haut la main sur quatre spéciales, Sébastien Ogier a connu une suite de parcours plus délicate, la faute à un problème d'essuie-glaces. Les conséquences ont été immédiates pour le Français qui a dû ralentir la cadence et lâcher 5,8 secondes à son coéquipier Jari-Matti Latvala. Moins dans le coup que le Gapençais depuis le début de ce Rallye de Suède, le vice-champion du monde finlandais a signé le deuxième chrono de cette ES6 longue de 7,07 km, laissant les honneurs au surprenant Ukrainien Yuriy Protasov (D-Max).

Derrière, le Polonais Robert Kubica (Ford Fiesta), le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) et le Norvégien Andreas Mikkelsen (Volkswagen) se sont partagés les dernières places du top 5, prouvant ainsi que le plateau des prétendants à la victoire est extrêmement relevé en ce début d'année 2015.

ES7 : Latvala revient en force
Décidemment, Sébastien Ogier n'est pas verni en ce vendredi 13 février ! Le Français a connu d'autres déboires dans cette septième spéciale longue de 20,76 km en oubliant de remettre les fixations de son capot sur la liaison après avoir tenté de résoudre ses problèmes d'essuie-glaces rencontrés lors de l'ES6. Résultat : le capot s'est levé et a endommagé le pare-brise de sa Volkswagen Polo R, lui faisant ainsi perdre du temps au profit de Latvala.

Impérial lors de cette ES7, le Finlandais a enfin signé un meilleur temps pour ne revenir qu'à une petite seconde de son coéquipier gapençais au classement général. Derrière, les prétendants aux places d'honneur continuent de faire le show avec Mats Østberg (Citroën DS3) en tête. Auteur du deuxième chrono, le Norvégien a devancé Mikkelsen, Ogier et Neuville pour un top 5 une nouvelle fois très relevé.

ES8 : Ogier sauve les meubles
Malgré les coups du sort, Ogier est un champion qui ne lâche jamais et a vu sa mentalité de combattant payer sur les 18,73 km de l'ES8. Certes, le Français n'a pas signé le meilleur temps, laissant cet honneur à son coéquipier Andreas Mikkelsen. Oui, il a vu la Citroën DS3 de Kris Meeke et la Hyundai i20 WRC de Neuville lui passer devant. Mais le Gapençais a fait l'essentiel du travail en assurant la 4e place, reprenant 2,9 secondes à Latvala.

Une nouvelle fois, le Finlandais a semblé moins véloce que ses rivaux dans des conditions de course qui ne cessent d'évoluer au fil des passages des concurrents. De quoi laisser présager une suite de rallye intéressante.

ES9 : Ogier et Latvala à la faute !
A force d'enchaîner les coups du sort et les erreurs, la sanction a fini par tomber pour Ogier et Latvala. Parti à la faute dans un virage difficile, le Français a tapé un mur de neige, perdant près de 40 secondes dans cette mésaventure. C'est moins grave que son coéquipier finlandais puisque ce sont plus de huit minutes qui se sont envolées, la faute à un fossé récalcitrant qui a piégé sa Polo R.

Longue de 14,76 km, cette 9e spéciale de la journée a souri à la troisième Volkswagen conduite par Mikkelsen. En plus de signer le chrono de référence, le Norvégien s'est offert la tête du Rallye de Suède avant la super-spéciale de ce vendredi soir. Au Général, Neuville et Østberg complètent un podium intéressant mais pas tellement surprenant si l'on prend en compte la difficulté légendaire de cette épreuve nordique.

Top 5 au Général :
1-Mikkelsen (Volkswagen) en 1:12'27.7
2-Neuville (Hyundai) + 19,7
3-Østberg (Citroën DS3) + 20,6
4-Ogier (Volkswagen) + 26,1
5-Tanak (Ford) + 1'06.1