Rallye WRC de Suède 2015 : Ogier plus fort que Loeb

Voir le site Automoto

Le Français Sébastien Ogier au volant de sa Volkswagen Polo WRC lors du Rallye de Suède 2015.
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2015-02-15T12:30:00.000Z, mis à jour 2015-02-16T09:12:52.000Z

Sébastien Ogier a remporté dimanche le rallye de Suède. Profitant d'une erreur d'Andreas Mikkelsen dans la dernière spéciale, il est devenu le premier pilote non nordique à être titré deux fois lors de cette course.

Le suspens aura duré jusqu'au bout. Sébastien Ogier a remporté dimanche le Rallye de Suède, devançant le Belge Thierry Neuville et le Norvégien Andreas Mikkelsen, après une matinée à rebondissements où le Français a été sans cesse à l'attaque sur la piste.
ES 19 : Mikkelsen reprend la tête
Tout avait bien commencé pour le coureur tricolore : en remportant la spéciale de Lesjöfors, il s'était mis dans les meilleures dispositions pour le retse de la matinée. Le héros de la veille, Thierry Neuville, perdait six secondes dans la bataille et laissait sa première place à Andreas MIkkelsen. Au général, tout restait possible puisque le Norvégien possédait un faible avantage de 3''08 sur le Belge et 6''08 sur le Français. Mads Ostberg avait été le grand perdant de la course en laissant six places au classement après avoir été victime d'un problème de frein à main.
ES 20 : Ogier y est presque
A Värmullsasen, le Français, second, a une nouvelle fois grapillé quatre secondes à Mikkelsen dans une course remportée par Jari-Matta Latvala. Le Français en avait profité pour prendre le deuxième place du classement général où les écarts étaient toujours plus faibles entre les trois principaux concurrents. Trois secondes derrière le Norvégien, il restait 15,87km à parcourir au Français pour tenter de reprendre la tête.
ES 21 : Mikkelsen se loupe, Ogier en profite
Regroupé en moins de cinq secondes, le trio de tête abordait cette dernière spéciale le couteau entre les dents. Pourtant désavantagé par sa position de départ, Sébastien Ogier a été sans cesse à l'attaque et termine premier avec un chrono de 08'05''6. Derrière, Thierry Neuville a assuré l'essentiel à bord de sa Hyundai i20 en prenant la deuxième position, la même qu'au classement général. Le malheureux Andreas Mikkelsen, qui a dominé une grande partie de ce rallye, a finalement craqué dans la dernière spéciale en n'obtenant que le 19ème chrono. Ott Tänak décroche la quatrième position avec sa Ford Fiesta RS, devant Hayden Paddon et sa Hyundai i20. Citroën n'aura pas été à la fête puique Kris Meeke (7ème) et Mads Ostberg (10ème) ont accumulé les erreurs.
Au terme de quatre jours intense marqués par de nombeux changements de leader, Sébastien Ogier devient donc le premier pilote non nordique à remporter le Rallye de Suède à deux reprises. Un succès qui intervient après celui de Monte-Carlo et qui lui permet de faire mieux que Sébastien Loeb, vainqueur en 2004 puis quatre fois deuxième. Avec cette victoire, Ogier confirme sa première position au classement des pilotes avec désormais 53 points.