Rallye - WRC : Mais que fera Sébastien Ogier en 2017 ?

Voir le site Automoto

Sébastien Ogier (Volkswagen) Rallye WRC Espagne 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-11-02T14:51:30.340Z, mis à jour 2016-11-02T15:23:43.953Z

Suite au retrait de Volkswagen Motorsport du championnat du monde des rallyes (WRC), que va devenir le quadruple couronné Sébastien Ogier ? Pourrait-il briguer un volant chez Toyota ?

Lâché par surprise par son équipe Volkswagen Motorsport se retirant du championnat du monde des Rallyes en cette fin de saison, Sébastien Ogier se retrouve ainsi sans volant pour l’année 2017. Quelles sont ses possibilités ?


Toyota : Le seul volant libre ?

Annoncé fin 2015, le retour de Toyota en Championnat du monde des rallyes s’est concrétisé au mondial de l’Automobile avec la présentation de la Yaris WRC, mais la structure de Gazoo Racing n’a pour le moment qu’un pilote officiel : Juho Hänninen.

La seconde place, ou plutôt la place de numéro 1 de Toyota en WRC vu son pedigree, serait très potentiellement possible, et la meilleure qui soit sans véritable contrainte (voir Citroën ci-dessous). Après Volkswagen, Sébastien Ogier s’offrirait ainsi un beau défi dans une équipe totalement nouvelle, mais sans l’expérience sur la machine comme ce fut le cas en 2012, où il développa la Polo R.

La Toyota Yaris WRC au Mondial de l'Auto 2016


Toyota Yaris WRC Mondial Auto 2016

Citroën : C’est compliqué...

Le retour de Sébastien Ogier au sein de son équipe de coeur - il est parti après le clash avec Loeb en 2011 -  aurait un écho particulier pour le pilote, mais surtout pour la marque Citroën, qui hériterait ainsi du quadruple champion du monde pour son retour en championnat du monde des rallyes avec une toute nouvelle voiture : la C3 WRC, présentée en concept-car au Mondial de l’Automobile en septembre 2016.

Cependant, Kris Meeke, Craig Breen et Stéphane Lefebvre ont déjà signé avec le constructeur aux chevrons, et Khalid Al Qassimi a déjà été officialisé en 4ème homme pour quelques piges. Il faudrait ainsi déloger un des pilotes, sachant qu’Al Qassimi est indélogeable, apportant le sponsor titre de l’équipe bis. Dans le meilleur des cas, Ogier ferait donc la paire avec Meeke tandis que Breen serait remplacé par Lefebvre seraient dans l’équipe 2. Mais où irait Breen ? Pourquoi pas Toyota justement ?


Ford M-Sport : Trop de prétendants ?

Si Toyota offrirait une place de choix, les places sont encore assez libres chez M-Sport pour 2017. Le Français Eric Camili, dont le contrat porte jusqu’à fin 2017, semble bien parti pour avoir le premier volant ; mais le second aurait les mérites de trois hommes déjà recrutés : l’actuel développeur Ött Tänak, ainsi que du Norvégien aguerri Mads Østberg, sans oublier Elfyn Evans qui pourrait être sacré champion WRC-2 sur la Ford Fiesta R5 de l’équipe (ex-aequo avec Teemu Suninen avant le dernier Rallye d'Australie).

Difficile donc d’y voir Sébastien Ogier, surtout au vu d’un budget beaucoup plus limité que les constructeurs officiels.

Hyundai : Très peu probable

Comme Citroën, Hyundai a déjà confirmé le nom de ses trois pilotes officiels pour la saison 2017 : Thierry Neuville, Dani Sordo et Hayden Paddon, qui étaient déjà au volant de l’i20 WRC cette saison 2016. A moins d’une rupture de contrat où d’un nouvelle équipe bis, rien ne pousse Sébastien Ogier dans ce scénario.