Rallye WRC Monte-Carlo 2017 : Sébastien Ogier domine, Citroën fébrile avant le vrai départ

Voir le site Automoto

Voitures Rallye WRC Monte-Carlo 2017
Par Estelle SANZO|Ecrit pour TF1|2017-01-19T14:53:44.850Z, mis à jour 2017-01-19T17:50:10.591Z

Qu'ont ressenti les pilotes WRC après avoir foulé le tracé du shakedown au rallye du Monte-Carlo 2017 ? Retour sur les premières impressions avec le favori de cette compétition et la marque aux chevrons.

16h00 ce jeudi 18 janvier 2017. Les pilotes WRC sont dans les starting-blocks. Et pour cause. Le coup d’envoi du Rallye de Monte-Carlo 2017 est donné avec l’habituel shakedown. Une première étape au classement surprenant (ou pas). Voici les réactions. 

Un Sébastien Ogier optimiste

 Avec le pied sur l'accélérateur, Sébastien Ogier nous montre ce qu’il a dans le ventre au volant de sa Ford Fiesta. Preuve à l’appui. Avec 4 secondes d'écart sur son ancien coéquipier Andreas Mikkelsen - épatant en Skoda Fabia R5 - , il domine ce shakedown. "On est toujours en phase de découverte [...] mais ce n’est pas impossible de se battre pour le championnat. Il faut y croire et être optimiste dans la vie".

Être optimiste, le quadruple champion du monde des rallyes ne l’a pas toujours été. Après l’annonce surprise du retrait de Volkswagen en WRC, le pilote a lui aussi, failli tirer sa révérence.

J’ai sérieusement pensé à me retirer [...] mais j’ai pensé que je ne reviendrai jamais si je prenais une année sabbatique.

Voici ce qu'a ainsi confié le pilote à nos confrères d’Auto Hebdo avant d'avouer qu’il prenait encore beaucoup de plaisir et qu’il en voulait encore un peu plus… (ouf!)

Citroën, un choix de pneu stratégique

Si Sébastien Ogier brille, Citroën peine. Pour son retour officiel en Championnat du Monde des Rallyes, on aurait pu penser que le constructeur tricolore allait mettre la gomme. Que nenni. Les pilotes de la marque aux chevrons se placent loin derrière le podium. Un résultat qui n'effraie pas pour autant Yves Matton, directeur de Citroën Racing.

"Le résultat du shakedown n’ayant aucune influence sur le rallye en lui-même, nous avons pris la décision de préserver notre quota de pneus cloutés. Les pilotes n’avaient pas une mission facile, puisqu’ils devaient composer avec les portions glacées sans abîmer les voitures. La mission est réussie et nous tirons des enseignements positifs de cette séance de mise au point." a-t-il déclaré.

Signant la 18ème place, Stéphane Lefebvre dénonce les conditions météo "Il y avait pas mal de glace, de l’humidité, des plaques de neige et une trajectoire qui se salissait au fil des passages…"

Quant à Kris Meeke (arrivant à la 20ème position), il déclare "qu’en slicks dans ces conditions, il n’y avait pas lieu de rechercher la performance [...] Je m’attends à un début de course compliqué, mais j’ai hâte d’y être !"

Un premier rallye riche en surprises ?

Conclusion, rien n’est encore joué ! Le shakedown n’est pas très représentatif de la suite du rallye. Si l’épreuve a permis à certain de tirer leur épingle du jeu, les spéciales pourraient quant à elles, réserver quelques surprises… Affaire à suivre dès la première spéciale ce soir, à 20h14.