Rallye WRC Italie 2016 : Neuville garde la main avant la dernière journée

Voir le site Automoto

Thierry Neuville (Hyundai) - Rallye de Sardaigne 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-06-11T17:15:42.700Z, mis à jour 2016-06-11T17:38:59.178Z

Le pilote belge a fait preuve de beaucoup de sang froid au volant de sa Hyundai pour reprendre un peu de temps à son rival Jari-Matti Latvala (Volkswagen) et ainsi conserver sa place de leader.

L'écart s'était resserré ce samedi matin. Mais Thierry Neuville (Hyundai) a l'opportunité de remporter la deuxième victoire de sa carrière en WRC et compte bien saisir cette chance lors de ce Rallye de Sardaigne, sixième épreuve du championnat du monde WRC 2016. Le Belge l'a prouvé en signant notamment le meilleur temps dans l'ES13.


Neuville s'est ressaisi au bon moment

En difficulté toute la matinée et devant faire à un Jari-Matti Latvala (Volkswagen) de plus en plus pressent, le natif de Saint-Vith s'est ressaisi au bon moment pour creuser un nouvel écart. Son rival finlandais a connu une suite de rallye plus délicate, notamment dans la 13e spéciale où il a cédé 10,8 secondes au leader. Et ce malgré un sursaut dans l'ES14 où la pluie n'a pas facilité les choses. Au final, le pilote de la i20 WRC compte 16,1 secondes d'avance sur le pilote de la VW Polo WRC.


Ogier 3e, abandon pour Mikkelsen et Østberg

Derrière les deux leaders, les Volkswagen de Sébastien Ogier et d'Andreas Mikkelsen n'ont même pas fait illusion. Le Français n'est clairement pas à son avantage lors de ce week-end italien et sauve les meubles avec la troisième place au général, à plus de 58 secondes de la tête. Son coéquipier norvégien a tapé une pierre dans l'ES14 et n'a pas fini la journée de course. C'est aussi le cas de Mads Østberg (M-Sport) qui a soudainement été contraint à l'abandon. A noter la superbe 7e place du pilote tricolore Eric Camilli (Ford), auteur d'une journée exceptionnelle en Italie.


Le Rallye de Sardaigne se conclura ce dimanche avec la Power Stage qui démarrera après 12h.